Marqué par un reportage d’Africaguinee.com sur l’école de Kollagui, un citoyen vole au secours des élèves et encadreurs…

TOUGUE-  En novembre dernier, votre journal en ligne Africaguinee.com s’est intéressé à la situation difficile de l’école primaire de Kollagui, fondée avant l’indépendance.  De nombreux apprenants devenus ensuite de hauts cadres ont appris à lire à compter dans cette école tombée en désuétude. Les images de cet établissement étaient révoltantes lorsque nous étions passés là-bas. Au-delà de la vétusté des bâtiments parfois sans fenêtres, les classes étaient sans mobilier. Les enfants étaient obligés de s’asseoir par terre ou sur des pierres pour suivre les cours. Ce reportage que nous avions publié le 10 novembre 2023 sur notre journal en ligne a fait le tour du monde. Cela a attiré les attentions de certains citoyens. C’est le cas  de Abdoulaye Vaint Diallo qui a pris des initiatives pour faire face au problème.


100 table-bancs offerts à l’école de Kollagui suite au reportage d’Africaguinee.com

Ancien élève de l’école et professeur d’université aux Etats-Unis à la retraite, M.Diallo très attristé a décidé d’offrir en urgence 100 table-bancs à l’établissement. Un geste que le donateur et la communauté villageoise n’ont pas voulu donner sans la présence d’Africaguinee.com qui a pu montrer ce besoin. A l’occasion de la remise, votre journal électronique a encore une fois de plus été honoré et félicité par les communautés qui vivent désormais de l’impact positif de la bonne information.

Lire  aussi- Kollagui « Tougué » : Ces images « revolantes » sur l’état de l’école primaire…

Mohamed Lamine Camara, directeur de l’école primaire de Kollagui est même sous l’émotion après avoir eu des table-bancs pour ses élèves. Il se souvient bien du passage d’Africaguinee.com à la veille de la rentrée qui a été déclic pour débloquer la situation. Désormais les enfants ne vont plus s’asseoir sur des pierres pour suivre les cours.

« Aujourd’hui la situation a changé grâce à vous la presse que j’apprécie beaucoup. Vous avez été un remède efficace et rapide. J’ai été émerveillé par rapport à la solution rapide de mon besoin, c’est impressionnant. Au début de l’année, les enfants étaient assis sur des pierres ou des planches supportées par des pierres. Aujourd’hui voilà que votre message a porté, un éminent patriote en la personne de Monsieur Abdoulaye VAINT Diallo vient de nous offrir 100 table-bancs. Ça me réconforte à plus d’un titre . Je vous (journaliste) remercie vous particulièrement qui êtes venus ici faire des enquêtes sur les réalités du terrain qen saison des pluies. Je remercie aussi Africaguinee.com qui a diffusé ce besoin pour nous en multipliant les vues jusqu’à ce que des guinéens patriotes soient touchés et qu’ils agissent vite. Il s’agit de Monsieur Vaint Diallo qui a donné un coup de main très efficace aujourd’hui.

Lire aussi-Immersion dans le quotidien insoutenable des femmes à Laaɓa Buruwal : « Ici, un seau d’eau a plus d’importance qu’une tonne de riz…»

Nous vivons un jour exceptionnel pour l’école de Kollagui qui a changé de visage. Avant le ratio était 4 élèves sur un table-banc là où il y en a. Dans les autres salles, ils sont assis sur les pierres. A partir d’aujourd’hui j’aurais 2 élèves par table-bancs. Ils ne seront plus serrés, ils pourront apprendre en étant décontractés, ils ont la capacité de réinvestir à bon escient. Pour les autres besoins de l’école, je demanderai toujours à cette institution de la presse Africaguinee.com de nous aider. Je lance un appel à tous les guinéens de faire comme Monsieur Abdoulaye Vaint Diallo dans ses actes de patriotisme et de citoyenneté parce que le premier facteur de développement d’un pays c’est l’éducation », s’est réjoui le directeur de l’école Mohamed Lamine Camara.

Mamadou Pathé Diallo, natif de Kollagui était là aussi lors du passage d’Africaguinee.com. Il est marqué par l’impact de notre reportage.

« Je me rappelle que quand vous étiez venus ici, vous m’avez saisi avec le directeur de l’école pour faire l’état des lieux de l’école. Nous avons eu le courage de vous expliquer ce que nous vivons là. Les enfants installés sur des pierres. Vous avez porté notre problème en tant que journaliste à travers Africaguinee.com, l’aide est allée au-delà des attentes. Voici le résultat, 100 table-bancs déjà là donnés par Abdoulaye Diallo grâce à ce qu’il a lu sur votre média. Ce 3 janvier 2024 est une journée de reconnaissance à Kollagui vis-à-vis des appuis faits à notre endroit.

Lire aussi-Boké/Kanfarandé : A la découverte de Kanoff, une île en manque de tout… « reportage »

Au-delà ,nous les parents, vous voyez aussi les enfants, ils sont très contents ainsi que toutes les populations du village réunies ici. Il faut saluer les efforts des ressortissants, de Monsieur Diallo Vaint, vous Alpha Ousmane Bah et Africaguinee.com. Nous sommes fiers de vous tous. Nous allons bien entretenir ces table-bancs », déclare en larme Mamadou Pathé Diallo, ancien élève de Kollagui aujourd’hui parent d’élèves.

Professeur à la retraite des universités américaines et fondateur d’école en Guinée, Abdoulaye Vaint Diallo est le donateur des table-bancs. Il est natif de Kollagui et fait partie des premiers élèves de cette école des années 1963 en 1969. C’est avec toutes les peines qu’il a découvert l’état de son école à travers le travail sérieux réalisé par Africaguinee.com.

« J’avoue que je ne pouvais pas imaginer que l’école est dans cet état. Vraiment c’est à travers Africaguinee.com que la nouvelle m’est parvenue. Le reportage m’a été partagé par quelqu’un qui n’est pas de la région, c’est un certain Tidiane Conté. Dès que j’ai vu le nom Kollagui, j’ai ouvert, j’ai lu, j’ai écouté. Dieu sait, mes larmes ont coulé. C’est l’état d’âme que j’ai ressenti. Je me suis rendu compte qu’il fallait agir vite. C’est vrai ce n’est pas ma première fois d’agir pour Kollagui, mais j’ai trouvé que l’école était dans un besoin imminent. C’était un remord pour moi, je ne pouvais pas attendre. J’ai juste vérifié si l’information est vraie, j’ai eu une confirmation générale au village. J’ai trouvé cela injuste parce que j’ai eu une école privée à Conakry où chaque élève à sa chaise et sa table alors que les enfants de mon village s’asseyent par terre pour étudier. Il fallait sauver l’école de Kollagui où j’ai fait mes premiers pas.

Lire aussi-Maférinyah : A la rencontre des communautés impactées par le projet Simandou… « les poissons se font rares »

Nous avons fait une commande pour faire les bancs à Labé au nombre de 100 pour les envoyer ici. Étudier n’est pas facile. Le retour que j’attends des élèves, des maitres et de leurs parents c’est les bonnes études, c’est les études rien d’autre. Il faut apprendre sur place. Je pense qu’aucun élève ne quittera ici désormais pour ailleurs. Il faut faire en sorte que les élèves restent ici. Que les maitres et les parents comprennent que les enfants sont entre eux. L’enfant c’est le trésor, si ton enfant est mal éduqué il n’a pas de souci, c’est toi qui auras des problèmes. Bientôt je ferai un autre geste avec ma famille en clôturant  l’école ou autre chose qui peut changer l’image de l’école », témoigne le donateur.

Alpha Ousmane Bah

De Retour de Kollagui

Pour africaguinee.com

Créé le 6 janvier 2024 15:16

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , , ,

ECOBANK

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces