Révélation : Quand un magistrat téléphone au Général Doumbouya pour recevoir des « injonctions » sur une affaire judiciaire

CONAKRY- C’est une révélation qui témoigne combien la justice guinéenne est malade de certains acteurs qui l’animent. Tenez-vous bien, un magistrat a eu le « culot » d’appeler le Général Mamadi Doumbouya pour recevoir de ce dernier une conduite à tenir sur une affaire de Justice.

La révélation a été faite ce vendredi 19 avril 2024, par le ministre de la Justice M.Yaya Kairaba Kaba, qui rencontrait les magistrats autour d’une question centrale : les dysfonctionnements dans les cours et tribunaux.

L’affaire en question concerne la journaliste Aminata Conté, ex amante de l’ancien ministre de la Justice Charles Wright. Elle  a été libérée hier jeudi par la Cour d’appel après trois semaines de détention.

« Je me réserve de toute dénonciation. Je le dis pour que l’intéressé sache que je suis informé. Un magistrat a eu culot de prendre son téléphone, appeler le président de la République qui a répondu. Vous savez ce qu’il a dit au président ? Monsieur le président je suis magistrat dans telle juridiction. C’est par rapport au dossier concernant cette femme qui avait été mise en prison par monsieur le ministre sortant. Le dossier est là, quelle conduite à tenir?« , a révélé Yaya Kairaba Kaba, devant une assistance médusée.

« Je vous le jure. Je n’invente pas (…) Ce magistrat se connaît. Il demande au président la conduite à tenir dans un dossier. Et après, c’est nous qui parlons d’indépendance. Nous demandons l’indépendance, nous allons à l’exécutif pour nous ressourcer. Quand cela m’a été rapporté, je vous assure, je me suis dit : il y a cela aussi à gérer dans la fonction du ministre ? », s’est étonné M.Kaba.

Le ministre de la Justice Yaya Kairaba Kaba

La journaliste Aminata Conté a été libéré hier jeudi 18 avril 2024 après quelques semaines de détention. Elle est inculpée pour des faits de « violation de la loi sur la protection des données à caractère personnel à travers la production, la diffusion, la mise à disposition de données personnelles et d’avortement« .

Le ministre de la Justice qui promet de sévir contre les magistrats « indélicats » invite les acteurs de la chaine judiciaire à éviter d’impliquer l’exécutif dans les affaires « purement judiciaires ».

Nous y reviendrons !

Dansa Camara DC 

Pour Africaguinee.com 

Créé le 19 avril 2024 21:53

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces