Honoraires à 100 millions Gnf : Maitre Béa justifie leur demande vis-à-vis de Guido Foulbhê

Maitre Salifou Béavogui

CONAKRY- Les cent (100) millions de francs guinéens réclamés par les avocats de Mamadou Bailo Diallo dit Guidho Foulbés suscitent grand bruit. Sur les réseaux sociaux, chacun y va de son commentaire. Mais qu’en est-il réellement ? Pour comprendre le fond de cette affaire, nous avons interrogé Maître Salifou Béavogui. L’avocat est revenu sur le bien-fondé de leur demande.

« Depuis le 19 septembre 2022, nous avons commencé à le défendre. Il est poursuivi pour des faits très graves comme complot et tentative de coup d’État. Pendant tout ce temps, on l’a défendu, sans rien demander. L’avant-dernier vendredi, nous étions à l’audience. Mais la semaine dernière (Vendredi, ndlr) le ministre a convoqué une réunion avec tous les magistrats. Donc, on était dans le doute. On n’a pas pu se présenter. Finalement, on a demandé au procureur d’accepter que ça soit reporté au vendredi suivant. Mais Guidho Foulbés est sorti pour dire que nous l’avons trahi, qu’on l’a abandonné. Mais un client qui ne nous paie pas ne doit pas se comporter ainsi. Vu son comportement, on a fait notre facture, on lui a envoyée, parce que sa sortie est très grave« , a-t-il expliqué

Maître Salifou Béavougui précise que la facture a été établie à la demande de leur client, Guidho Foulbés.

« Comme il a dit qu’on a boudé son audience et qu’on l’a trahi, nous avons estimé que c’est parce qu’il ne nous a pas payés qu’il se comporte comme ça. Et depuis près de deux ans nous sommes derrière ce dossier gratuitement. Donc on a fait la facture, on la lui a envoyée à travers sa femme. C’est sa femme qui l’a publiée. Même ça, ce n’est pas normal. Je vais vous dire que c’est Guidho Foulbés qui nous a demandé de faire la facture et sa femme va passer la prendre. Donc, on a fait la facture, sa femme est venue, maître Alseny la lui a donnée. Vu la gravité des faits, on voulait demander plus, car ce qui lui est reproché est très grave« , a-t-il ajouté.

Malgré cette sortie de leur client, maître Salifou Béavogui et ses collègues affirment qu’ils vont continuer de soutenir leur client et le défendre.  « Malgré sa sortie, nous allons continuer à le défendre et même s’il paie l’argent, nous avons décidé de le défendre. Le vendredi, nous serons au tribunal de première instance de Kaloum « , a-t-il dit.

Affaire à suivre…

Mamadou Yaya Bah

Pour Africaguinee.com

Créé le 22 avril 2024 08:09

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces