Immigration clandestine aux USA : La ruée des guinéens vers le Nicaragua s’amplifie…

CONAKRY-Si jusqu’à une période récente, les candidats à l’immigration irrégulière étaient tentés par la méditerannée via le désert pour rejoindre l’Europe, désormais ce n’est plus le cas.


Depuis un certain temps, ce sont les pays d’Amérique latine qui attirent leur convoitise. Par cette voie, ils joignent les États-Unis d’Amérique. Ce long périple est coûteux, mais il est jugé moins dangereux que le désert ou encore la méditerranée, considérée comme la route migratoire la plus meurtrière.

Pour vivre le rêve américain, les candidats sont prêts à dépenser jusqu’au dernier centime.  Un voyage long qui devient de plus en plus cher, mais les migrants ne se découragent guère. Si avant 7000 dollars Us suffisaient pour s’offrir un voyage pour le pays de l’Oncle Sam, ce prix grimpe au fur et à mesure que les demandes augmentent.

« Maintenant pour entamer le voyage pour Nicaragua, il faut mobiliser 10 à 11.000 dollars », confie un jeune (passeur) qui est cœur de ce business devenu très lucratif. Les réseaux de passeurs étendent leur tentacule un peu partout, de Conakry à Dakar jusqu’au Mexique via la Colombie, le Nicaragua.

Lire aussi-Enquête/Immigration irrégulière vers les USA : Comment s’organise le voyage Conakry-Nicaragua…

« La plupart de ceux qui partent sont des jeunes. C’est très inquiétant pour notre pays. Si le gouvernement ne prend pas des dispositions par rapport à ça, nous sommes en train de perdre nos bras valides », s’inquiète un travailleur basé à l’aéroport de Conakry.

A New-York un des États américains les plus prisés par les migrants qui arrivent, des lieux de culte sont transformés en dortoirs. Récemment le maire démocrate a tiré la sonnette d’alarme face à l’ampleur du phénomène.

110.000 migrants sont arrivés à New York en un an et demi. Eric Adam demande au Gouvernement Fédéral d’agir sinon la crise migratoire « va détruire New-York » alors que l’hiver approche.

En Guinée, cet exode massif de jeunes guinéens pour les USA via le Nicaragua commence à inquiéter même au sein de la classe politique. L’homme politique Bah Oury parle d’une hémorragie humaine et appelle à l’action. Comment expliquer cette situation ?

Lire aussi-Enquête/Immigration irrégulière vers les USA : La réalité que les «passeurs» tapis à Conakry ne vous disent pas…

L’ex ministre de la réconciliation pointe le chômage massif des jeunes, les faillites du système éducatif, l’absence d’une vision politique réaliste et crédible pour apporter des réponses aux angoisses et aux tourmentes des populations.

« Nous devons absolument prendre conscience que ce départ massif des jeunes y compris de femmes révèle une crise majeure au sein de la société guinéenne. Nos dirigeants actuels doivent intégrer dans leur démarche ce désespoir qui pousse les plus jeunes à douter de l’avenir », plaide Bah Oury.

A suivre…

Focus Africaguinee.com

Créé le 1 novembre 2023 20:00

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , , ,

ECOBANK

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces