Affaire « 28 septembre 2009 » : vers la libération du colonel Bienvenu Lamah ?

Colonel Bienvenu Lamah

CONAKRY-Arrêté puis incarcéré à la maison centrale de Conakry en novembre dernier, dans le cadre des événements du 28 septembre 2009 dont le procès est en cours, le Colonel Bienvenu Lamah, commandant régional de la gendarmerie de Conakry pourrait être libéré. 

Ce mardi 03 janvier 2023, la Cour d'appel de Conakry, a rendu un arrêt annulant son inculpation dans le dossier de 28-Septembre où son nom a été cité par un des prévenus, en l’occurrence le commandant Toumba Diakité.  

Joint par un journaliste d'Africaguinee.com cet après-midi, Me Zézé Kalivogui, un des conseils du colonel Lamah est revenu sur les démarches qui ont abouti à cet arrêt. 

"Le colonel Bienvenue Lamah avait été interpellé depuis plusieurs jours. Il a en même temps été placé en détention après avoir été inculpé dans l'affaire du 28 septembre 2009. Nous avions attaqué à l'époque son inculpation parce que c'était une violation de la loi et de ses droits. Notamment de la violation des dispositions de l'article 143 et 144 du code de procédure pénale par rapport au délai de convocation et également de la violation de l'article 865 du code de procédure pénale en ce qui concerne l'audition des témoins sous anonymat et beaucoup d'autres dispositions", a expliqué l'avocat. 

Lire aussi-Massacre de 2009: Toumba cite les cerveaux de la milice formée à Kaléah

L'affaire avait été portée devant la chambre de contrôle de l'instruction, de la Cour d'appel de Conakry. Après débats, le dossier a été mis en délibéré pour décision être rendue ce 03 janvier 2023.

"La Cour a statué aujourd'hui, elle nous a suivi en annulant purement et simplement l'inculpation du colonel Bienvenue Lamah pour violation des dispositions que nous avions invoquées. Elle a même temps ordonné sa mise en liberté immédiate en enjoignant au parquet général de procéder à l'exécution. Maintenant, il est question que le parquet général procède à cette exécution par sa mise en liberté" a-t-il précisé. 

Ce qui peut se présenter indique l'avocat, le parquet a son droit de former le pourvoi et si c'est le cas il doit agir dans les six (06) jours qui suivent. Et s'il est d'accord avec l'arrêt qui est entrepris, il va en ce moment procéder à son exécution, c’est à dire la mise en liberté du colonel, a ajouté Me Zézé Kalivogui. 

Le colonel Bienvenu Lamah a été arrêté le 21 novembre dernier puis inculpé pour des faits, notamment, de “meurtres, assassinat, viols…” dans le cadre du dossier du massacre du 28 septembre 2009. Pour l'heure, nous n'avons pas pu avoir la réaction du parquet général.

Siddy Koundara Diallo 

Pour Africaguinee.com 

Tel: (00224) 664 72 76 28 

Créé le 3 janvier 2023 18:00

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces