Unification du patronat guinéen : Signature d’un accord tripartite entre la Chambre des mines, la CGE-GUI et la FEPAMINES

CONAKRY-Une rencontre d’échange suivie de la signature d’un protocole d’accord tripartite a eu lieu ce jeudi 4 avril 2024, dans un complexe hôtelier de Conakry, entre la Chambre des mines de Guinée, la Confédération Générale des Entreprises de Guinée (CGE-GUI) et la Fédération du Patronat Minier (FEPAMINE). L’initiative s’inscrit dans le cadre de l’unification de la structure faîtière, le Patronat guinéen, jadis profondément divisé.


La rencontre a été facilitée par le Président du Conseil d’Administration de la Chambre des Mines de Guinée. Dans sa prise de parole, Ismaël Diakité, a indiqué que l’action relative à l’unification du patronat guinéen ne repose guère sur une question de personnalité.

« Vous avez à la fois, la sagesse et l’expérience de nous mettre ensemble et de nous défendre. Chacun va trouver le critère qu’il faut, mais il faudra que nous passions par les élections. Nous n’allons pas nous mettre ensemble pour des questions de personne. Mais nous allons nous mettre ensemble pour nos sociétés et pour nos organisations professionnelles et nos fédérations. Donc, il n’y a pas de question de personne. Il y a des questions d’organisation, il y a des questions d’intérêts matériels et de responsabilité sociétale. Je viens de prendre connaissance avec mon frère Bouna, de la dynamique qui existe au niveau de la FEPAMINES.

J’ai pris également connaissance auprès du vice-président Elhadj Ann, de la dynamique qui existe au niveau de certaines fédérations. Est-ce que nous allons aller à une assemblée générale parce que, quelqu’un le veut ? Non. On va aller là-bas parce qu’on pense qu’en allant là-bas, on va être écouté, parce que on va avoir une voix qui va porter et qui va compter. Si notre compte n’y est pas, notre motivation sera faible. Or, on parle de la République de Guinée et de son secteur privé« , a fait savoir M. Diakité.
La rencontre a permis d’avoir un résumé succinct du parcours du patronat depuis l’appel à l’unification par le Général Mamadi Doumbouya, lors d’une rencontre avec les entités concernées.

« Je suis honoré d’être là, de parler au nom du patronat, de voir des entités aussi importantes que le secteur minier également s’unifier, voir la Chambre des Mines avec toute les composantes qu’on connaît dans ce pays, qui sont des vecteurs de croissance, qui créent de l’emploi, qui également développent le contenu local, qui permet de développer des PME, s’affilier par des accords avec la FEPAMINES, qui est le complément de la structure de la chambre des mines, ce sont des entités complémentaires.

La chambre des mines a déjà sa composante depuis un moment, la FEPAMINES maintenant réunit en son sein la totalité de tous les acteurs miniers par classification et par secteur, de façon à permettre aujourd’hui au secteur minier d’être un tout et d’œuvrer pour le bien de la population et travailler à garantir les relations avec les partenaires, ce qui va être bien pour le bien-être de la population guinéenne.

Le pays est très riche, il est qualifié de scandale géologique mais il faudrait bien qu’il y ait des promoteurs guinéens à travers la CGE-GUI, à travers ses sociétés fédérées, pour pouvoir émerger et être le sillon du développement du secteur minier. La démarche d’aujourd’hui envers les mines ne sera pas la dernière pour ce qui me concerne, elle va évoluer au niveau de tous les secteurs, de façon à prôner l’unification, l’inclusion et la participation de tous les secteurs privés guinéens« , explique Elhadj Mohamed Habib Hann, vice-président de la CGE-GUI.


De son côté, le président de la FEPAMINE,  M. Bouna Keita a réaffirmé la volonté de sa structure à travailler avec la CGE-GUI, mais il prône l’ouverture.

« Le secteur minier est un secteur d’ouverture. Je le dis pour la signature et le renouvellement des permis, en vue de faciliter l’accès à ce document. Nous remercions le président de la Chambre des Mines et le Vice-président de la CGE-GUI qui ont organisé cette rencontre pour nous mettre ensemble. Nous avons tout en République de Guinée, donc, nous devons nous donner la main… Aujourd’hui, le secteur minier dort. Il ne fonctionne pas, parce que, les permis ne sont pas signés, ils ne sont pas renouvelés. Nous demandons au gouvernement de faire une grande ouverture. Dans ce processus, il y a le transport. L’économie guinéenne est fermée parce que le secteur minier est fermé.  Donc, notre fédération est prête à aller avec la CGE-GUI dans les conditions normales« , a dit M.Bouna Keita.


Dansa Camara DC

Pour Africaguinee.com

Créé le 4 avril 2024 16:30

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces