Sénégal : Ousmane Sonko « mis aux arrêts »…

DAKAR- L’opposant sénégalais Ousmane Sonko, a été arrêté ce vendredi 28 juillet 2023, par des éléments du groupement d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) a appris Africaguinee.com de sources concordantes.

Le leader du parti PASETF investi candidat à l’élection présidentielle de 2024 a été condamné le 1er juin dernier à deux ans de prison ferme pour « corruption de la jeunesse ».

Sa condamnation a engendré de violentes manifestations à Dakar et dans plusieurs villes du Sénégal.  Cette décision de justice le rend inéligible aux élections présidentielles prochaines, selon ses avocats.

Si l’on ne sait pas si son arrestation est liée à sa condamnation, l’opposant a toutefois révélé aujourd’hui, dans une communication faite sur les réseaux, qu’à son retour de la prière du vendredi, des agents des renseignements généraux postés devant son domicile 24 heures sur 24 se seraient mis à le filmer.

«J’ai arraché le téléphone et demandé à la personne de le déverrouiller et d’effacer les images qu’elle a prises, ce qu’elle refusa », a expliqué le leader de PASTEF.

Selon certaines informations, cette personne serait un agent des services de renseignements et que cette altercation avec ce dernier serait la cause des nouvelles ennuis d’Ousmane Sonko.

Avant son arrestation, l’opposant avait d’ailleurs révélé qu’une forte équipe de la gendarmerie faisait le ‘’guet’’ devant son domicile, et semblait prête à en défoncer la porte de son domicile.

Pourquoi cette arrestation ?

Selon le parquet de Dakar, depuis un certain temps, il a été relevé à l’encontre du monsieur Ousmane SONKO des actes, déclarations, écrits, images, et manoeuvres circonstances sur plusieurs supports et en diverses. « Ces éléments, outre les lourdes conséquences sur l’ordre public, l’intégrité des personnes et des biens, sont constitutifs de faits pénalement répréhensibles », précise un communiqué consulté par Afrcaguinee.com.

Aussi, ajoute le parquet, « ce vendredi dans l’après-midi, il a volé avec violence le téléphone portable d’une femme gendarme, dont le véhicule était tombé en panne aux abords de son domicile, et a aussitôt appelé le peuple, par un message subversif divulgué sur les réseaux sociaux, à se tenir prêt ».

La Sûreté Urbaine du Commissariat Central de Dakar a été instruite d’ouvrir sans délai une enquête exhaustive pour divers chefs de délits et crimes à l’encontre de M. Sonko et de toutes autres personnes impliquées.

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le 28 juillet 2023 22:42

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces