Direct-Procès du 28 septembre 2009 : Dadis Camara fait une demande au Juge Tounkara…

CONAKRY-Nous sommes en direct de la Cour d’Appel de Conakry où se tient le procès des auteurs présumés du massacre du 28 septembre 2009. Alors que les avocats constitués pour la défense des accusés ont boudé l’audience de ce mardi 02 avril 2024, l’ancien Président Moussa Dadis Camara a formulé une doléance vis à vis du tribunal.

Arrêté à côté de ses coaccusés appelés tous à la barre, l’ex chef de l’Etat a demandé au tribunal et au ministère public d’accepter de lui donner un moment de concertation avec leurs avocats « frondeurs ». Contrairement à ses conseils (avocats) M. Camara trouve la décision rendue par le juge Tounkara sur la requalification des faits, « sage ».

« Nous les accusés, nous ne sommes pas en mesure d’opposer nos avocats au tribunal. J’estime que ce qui vient de se passer est inhérent au procès pénal. Des avocats peuvent bouder l’audience. Mais je fais une doléance que j’adresse personnellement au Tribunal et au ministère public. Permettez-nous de rentrer en contact avec nos avocats. Ils ne sont pas de mauvaise foi pour ne pas nous défendre. Ce n’est pas parce qu’il y a eu anguille sous roche que vous ne devez pas prendre cela en considération », a déclaré le capitaine Moussa Dadis Camara.

Le boycott du procès par les avocats de la défense vient d’une décision rendue par la Cour d’Appel suite à un appel interjeté par la défense. Non satisfaits de la décision du tribunal de joindre la décision portant sur la requalification des faits en crimes contre l’humanité à celle du fond (verdict final), les avocats ont protesté en saisissant la Cour d’Appel. Mais cette juridiction a rejeté l’appel et a ordonné la poursuite des débats. Moussa Dadis Camara trouve la décision rendu par le tribunal criminel sur cette question « sage ».

« On a suivi les débats (sur la requalification des faits). Vous avez pris une décision très sage qu’on le veuille ou pas. Mais s’il y a eu ce vide (absence des avocats), j’estime que vous pouvez mieux comprendre nos avocats. Très respectueusement, je vous demande cette doléance : donnez-nous la journée d’aujourd’hui afin qu’on puisse entrer en contact avec nos avocats pour qu’ils reviennent. Car un procès a toujours une fin », a formulé le capitaine Moussa Dadis Camara.

Une demande « acceptée » par le Tribunal.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le 2 avril 2024 11:21

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_