Crimes à Kagbelen : « D’un coup, il mit Jean à terre et lui a logé une balle dans la poitrine… »

DUBREKA-Jean Louis Dramou (voir photo), 24 ans, vitrier de profession, a reçu une balle dans la nuit du vendredi 5 avril 2024, à Kagbelen dans la préfecture de Dubréka. Ce jeune a été tué lors d’une expédition punitive menée par des agents de la Brigade Anticriminalité (BAC) numéro 12, dans ce quartier contre des jeunes présumés fumeurs de chanvre indien, a appris Africaguinee.com.

Deux morts par balles ont été enregistrés lors de cette descente, selon des témoignages recueillis par votre quotidien électronique. Ces crimes ont provoqué de graves troubles ce samedi 6 avril 2024 dans cette partie de Dubreka. Irrités contre ces bavures meurtrières, des jeunes ont saccagé les locaux de la gendarmerie, incendié des engins roulants et libéré des détenus. Comment Jean a-t-il trouvé la mort ? Sa mère Léontine Traoré que nous avons interrogée explique. Cette dame indexe un agent dénommé Baba Samba.

« Je suis restée à attendre Jean à la maison jusqu’aux environs de 22 heures. Soudain, quelqu’un a frappé à la porte. Son frère est sorti pour savoir c’est qui.  La personne nous dit : vous êtes assis ils ont tiré sur ton frère Jean ? Nous sommes allés à la polyclinique en courant. A notre arrivée, certains disaient qu’il est mort, d’autres disaient qu’il était en train de suivre une intervention chirurgicale.

C’est dans cette confusion que le médecin m’a confirmé que mon fils est mort. Il a ensuite demandé aux gens de me faire sortir de la salle pour ne pas que je voie le corps. Il a reçu la balle au niveau de la poitrine alors qu’il tenait une boîte de jus plus du pain (…).

Baba Samba pointé du doigt

Nous connaissons la personne qui a tué mon enfant. C’est le nommé Baba Samba qui a tiré sur lui. (Avant de passer à l’acte), il lui avait dit : petit si tu ne fais pas attention je vais tirer sur toi.  Mon fils lui aurait répondu ‘’pourquoi tu vas tirer sur moi alors que je n’ai rien fait ?’’

D’un seul coup, il a mis Jean Louis par terre et sur place il lui a logé une balle dans sa poitrine. C’est comme ça que mon fils a trouvé la mort« , explique la mère de Jean en sanglot.

A suivre !

Mamadou Yaya Bah

Pour Africaguinee.com

Créé le 7 avril 2024 12:05

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,