Tommaso Caprioglio, observateur de l’UE: » On va suivre le processus à la Cour suprême… »

lue

CONAKRY-Alors qu'une nouvelle crise post-électorale se profile en Guinée, comment réagit l'Union Européenne(UE) qui a participé à la supervision de ce scrutin?Tommaso CAPRIOGLIO,Chef Observateur adjoint de la mission d’observation électorale de l'UE s'est confié à notre rédaction…

  Africaguinee.com: Après la publication des résultats provisoires définitifs par la CENI, que fera la mission d'observation électorale de l'Union européenne, alors que toutes les autres missions déployées en Guinée, ont plié bagage dès le lendemain du scrutin législatif ?

Tommaso CAPRIOGLIO:  Comme vous savez, nous sommes arrivés dans le pays le 22 août dernier, et donc, on restera ici jusqu'à la fin du processus. Une autre étape a été franchis ce soir, et nous allons poursuivre nos activités d'observation à la cour suprême. Nous aurons tout le temps de parler avec les partis politiques pour voir s'ils sont intéressés à déposer des recours. C'est quelque chose qu'on va étudier de tout près. On est très intéressé de suivre cette phase aussi fondamentale.

  Africaguinee.com: La CENI a publié les résultats provisoires globaux, quelle leçon tirez-vous  de ce processus en tant qu'observateur international ?

Je pense que les leçons à tirer, il faudra attendre la proclamation des résultats définitifs. Donc, c'est la cour suprême qui a les derniers mots. On est ravi finalement, comme la CENI a pu proclamer les résultats préliminaires. C'est un cap fondamental, mais ce n'est pas la dernière étape. Donc, on doit encore rester concentré, on doit rester ici pour observer les derniers développements, et c'est ce que nous allons faire avec la Mission d'observation. Donc, on est tout à fait préparé pour continuer nos activités d'observation. Je pense que c'est important de suivre l'accompagnement du processus électoral et c'est quelque chose qu'on fera avec beaucoup de plaisir et d'intérêt.

  Africaguinee.com: L'opposition n'a pas pris part à ce rendez-vous, quelle appréciation faites-vous de cette ''réserve'' des leaders politiques ?

Vous savez, ça c'est une décision purement politique des partis politiques. On est à l'écoute, nous observons aussi cette phase politique. Donc, ça appartient aux partis politiques, c'est leur responsabilité de décider quoi faire maintenant dans les délais légaux. Comme vous savez, maintenant la CENI a l'obligation de déposer les résultats globaux auprès de la cour suprême. A partir de ce moment, les cinq (5) jours francs pour déposer les recours vont commencer, et après il y aura trois jours pour introduire les moments de défenses, et puis, dans les dix jours qui suivent, la cour suprême va exprimer sa décision. Et enfin, avec vous, on aura les résultats définitifs des élections législatives 2013.

 Entretien réalisé par Aliou BM Diallo

Pour Africaguinee.com

(+224) 664 93 46 24

Créé le 19 octobre 2013 22:57

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_