Ousmane Gaoual répond à Embalo : « Le dialogue est derrière nous… »

Ousmane Gaoual Diallo, porte-parole du gouvernement de transition

Alors que le président de la conférence des Chefs d'État de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), a entamé des consultations pour une éventuelle reprise du dialogue, le Gouvernement guinéen vient de lui couper l'herbe au pied. Umaru Sissoco Embalò qui a déjà rencontré le bloc des acteurs ayant boycotté le dialogue en Guinée entre le 24 novembre et le 15 décembre, ne pourra pas continuer. Et pour cause, les autorités de la transition ont décidé de lui fermer la porte. Pour elles, il est hors de question de reprendre le dialogue à plus forte raison le délocaliser ailleurs. 

En conférence de presse ce jeudi 12 janvier 2023, le porte-parole du gouvernement a tranché dans ce débat. Ousmane Gaoual Diallo a martelé que le dialogue dans un pays est permanent. Cependant, précise le ministre, « le processus qui vient de s'achever en Guinée est derrière nous, parce que les sujets ont été débattus avec nos partenaires de la Cédéao, les accords ont été trouvés… Nos relations avec la Cedeao se sont normalisées ».

Aujourd'hui, à l'en croire, «il n'y a aucune raison que le dialogue se tienne ailleurs, parce qu'il a été bouclé… Qu'est-ce qu'on va dire, que l'accord avec la Cédéao ne tient pas ? Je pense qu'il faut se résoudre à aller de l'avant, à travailler pour la mise en œuvre de ce qui est obtenu dans le cadre de dialogue. C'est ce qui est fondamental pour notre pays et c'est sur ça que nous travaillons…», a répondu Ousmane Gaoual Diallo, à la question d'un journaliste.

A suivre…

Dansa Camara DC 

Pour Africaguinee.com

Créé le 12 janvier 2023 18:08

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

GAC recrute trois (3) superviseurs mine…

jeudi, 11 juillet 24 - 5:43 pm