MSF offre un support varié après l’explosion au dépôt d’hydrocarbures à Kaloum…

CONAKRY, Guinée – (05/01/2024) – Dans la nuit du 17 au 18 décembre 2023, une explosion au dépôt d’hydrocarbures à Kaloum, à Conakry, à mener à un feu qui a duré jusqu’au samedi 23 décembre, 2023. MSF déplore les 23 décès et environ 280 blessés, selon les chiffres officiels, qui sont survenu par suite du sinistre.

Dès le premier jour, MSF a offert un support auprès de blessés reçus dans deux hôpitaux de référence, Donka et Ignace Deen.

« Au travers de notre assistance et tout en participant aux réunions dites de coordinations au ministère de la santé et ailleurs, nous avons pu nous rendre compte de la solidarité guinéenne pour les sinistrés, » dit David Thérond, chef de mission en Guinée.

Dès les premières interventions, MSF a offert de l’aide en faisant des donations de kits médicaux d’urgences contenant le matériel suivant ; des pansements, des médicaments antidouleurs et antibiotiques, ainsi que des solutions de réhydratation pour assister à la prise en charge des patients. Les jours suivants, MSF a mis à disposition trois de ces kits pour les blessés à l’hôpital Ignace Deen à prévu pour un total de 70 patients, (10 graves, 10 modérés et 50 légers) et deux kits supplémentaires pour 20 patients à l’hôpital Donka.

« Nous avons fourni de l’aide sur deux volets. Le premier est médical avec une donation de cinq kits avec des médicaments et matériel de prises en charge des blessés graves, modérés et simples aux deux hôpitaux qui ont reçu des blessés. Le contenu des kits comprend des solutés antidouleurs, pansements, antibiotiques, draps, tout ce qui est nécessaire pour prendre en charge les blessés dans l’immédiat, » dit Dr. Adélard Shyaka, coordinateur médical.

MSF a aussi mis en place une équipe composée d’un médecin et de quatre agents psychosociaux. Cette équipe est en charge d’évaluer les besoins médicaux et suivre l’évolution des patients. Elle offre également un support psychosocial aux personnes hospitalisées et leurs accompagnants à Donka ainsi qu’à Ignace Deen.

« Le second volet inclus l’aide psychosocial. L’intervention est axée sur une évaluation psychosociale et l’orientation des besoins en termes de soins spécialisés (notamment psychiatriques) mais aussi répondre aux soins basiques tel que l’écoute, des habits pour ceux qui avaient tout perdu, et faire un contact avec leur famille si besoin. Le but ultime était de faire le lien pour évaluer l’état et les besoins des patients. » précise Dr. Shyaka.

« Nous avons pu accompagner et améliorer la prise en charge des patients tout en accompagnant le personnel soignant avec des kits et l’aide psychosociale, » constate David Thérond.

Le support a duré deux semaines et MSF a pu offrir de l’aide à 27 patients et leurs proches. Depuis, MSF a passé le flambeau au ministère de la Santé ainsi qu’aux autres partenaires pour un suivi à mis et long terme.

CONTACTS

Andrej Ivanov | Responsable de Communications |

[email protected] | (+224) 656-555-122

20240104 – Communique de Presse

Créé le 5 janvier 2024 08:17

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces