Mory Condé : « Nous appelons les citoyens qui ont construit sur les canaux d’évacuation…de libérer les lieux »

CONAKRY-Le Gouvernement a mobilisé des moyens pour porter assistance aux sinistrés des inondations survenues à Coyah.

Au téléphone d’Africaguinee.com, le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation a dressé un premier bilan provisoire de ces intempéries. Mory Condé qui confirme la mort d’un jeune, annonce que de gros moyens ont été déployés pour secourir les victimes.

Selon le ministre, ces inondations sont provoquées par le comportement de l’Homme sur la Nature. Il lance un appel aux citoyens qui ont construit sur les canaux d’évacuation.

AFRICAGUINEE.COM : De fortes inondations ont été enregistrées ce dimanche 6 août 2023 à Coyah. Quelle est la situation à ce stade ?

MORY CONDÉ : 168 personnes ont été secourues à l’hôpital préfectoral de Coyah et au centre de santé de Manéah. Au niveau des trois communes, Coyah, Kouriah et Manéyah, il y a deux ponts qui ont cédé.  Un autre pont qui relie Kouriah à deux districts et un autre pont qui relie l’usine des chinois à la grande route. Le nombre de ménages touchés avoisine les 180, mais les équipes déployées finalisent la compilation.

Il y a un jeune du nom de Aboubacar Kourouma après avoir sauvé plusieurs personnes dont les maisons étaient englouties par les eaux, malheureusement la corde qu’il tenait s’est coupée, il a été emporté par les torrents. Hélas, la mort s’en est suivie.

Les victimes ont reçu les premiers soins. Nous avons également envoyé des nattes en attendant de faire la situation globale exacte.

Qu’est-ce qui a occasionné ces inondations ?

En gros, ces inondations sont dues au comportement de l’Homme sur la nature. Ce sont les constructions anarchiques, l’obstruction des canaux d’évacuations. C’est surtout ce qui est à la base de cette situation.

Généralement dans ce type de catastrophes, il y a des risques de maladies hydriques. Est-ce que des moyens supplémentaires sont mobilisés pour parer à ces éventualités ?

Nous avons envoyé des équipes de l’Agence nationale de gestion des urgences et catastrophes humanitaires composées de plusieurs spécialistes. Il y a des secouristes, des plongeurs, des médecins de l’hôpital préfectoral de Coyah et des centres de santé de Manéyah qui ont été mobilisés.

Les agents de la protection civile ont aussi été mobilisés en grand nombre. Comme supplément aussi nous avons fait venir les compagnies mobiles d’intervention et de sécurité (CMIS) ainsi que des unités de gendarmerie.

Quel est le message du Gouvernement vis-à-vis des sinistrés mais aussi ceux qui sont dans des zones à risques ?

Tout d’abord, nous présentons les condoléances du Gouvernement à la famille du jeune Kourouma qui a perdu la vie en tentant de sauver d’autres guinéens. Nous prions pour le repos de son âme.

Ensuite, nous appelons les citoyens qui ont réalisé des constructions sur les canaux d’évacuation de façon anarchique, de libérer les lieux. Parce que nous sommes en période hivernale.

Et, selon les informations remontées par les services de météo, Conakry et environs connaîtront une forte abondance des pluies pendant ce mois d’août. Donc, nous appelons les citoyens qui ont construit dans les lits des cours d’eau dans les différentes zones avoisinantes de Conakry, de libérer.

Nous demandons également aux élus locaux, les conseils des quartiers, de districts et les conseils communaux à renforcer davantage la sensibilisation à l’endroit des personnes qui construisent de façon anarchique.

A suivre…

Propos recueillis par Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Créé le 6 août 2023 19:54

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces