Labé : Des acteurs de la société civile outillés sur la passation des marchés publics et la transparence budgétaire…

LABE- Le Projet Suivi Indépendant PSI-CONASOC a organisé, les 13 et 14 mai 2024 à Labé, un atelier de formation et de renforcement des capacités sur la passation des marchés publics et la transparence budgétaire, en faveur des acteurs de la société civile venus des préfectures des régions administratives de Mamou et Labé.

Cette rencontre de deux jours a permis aux participants issus de la CONASOC, du CNOSC-G et de la MAOG d’être suffisamment outillés sur les procédures de passation des marchés publics.

Le budget, le délai, et la méthode de suivi indépendant afin que la mise en œuvre de projets réponde parfaitement aux besoins de la communauté ont été entre autres les modules développés. Au cours de l’atelier, les participants ont aussi été rappelés sur leur rôle régalien, d’avoir un regard citoyen sur toutes les actions publiques afin de renforcer la qualité de la gouvernance dans le pays.

« Ce que nous devons savoir, plus de la moitié du budget de l’Etat concerne la gestion des marchés publics. Il faut améliorer cette gestion. Si vous le faites correctement, vous contribuez directement à améliorer les politiques publiques au profit des populations, vous aidez à réduire la déperdition des fonds et la corruption dans le pays. Les acteurs de la société civile sont des agents chargés de faire le suivi des actions publiques dans le but d’améliorer les politiques publiques pour que toutes les populations puissent bénéficier de l’ensemble des projets exécutés par les autorités. C’est l’objectif réel. Soyez assurés qu’aucun acteur ici présent ne va rentrer bredouille surtout sur les questions relatives à la maîtrise des procédures de passation des marchés publics et la compréhension relative aux plans de passation. A côté, vous devez comprendre l’importance du code de passation des marchés, sans jamais oublier le rôle que la société civile doit jouer quand il s’agit de faire le suivi des marchés publics à la base dans le but d’améliorer la qualité de la gouvernance. Nos attentes, c’est d’avoir des activités qui mettront en valeur les connaissances acquises ici. Nous voulons que le suivi des projets dans nos régions soit une réalité » a déclaré Mamadi Condé, coordinateur du projet Suivi Indépendant.

L’antenne régionale de la CONASOC de Labé a reçu les autres acteurs de la société civile pendant les deux jours. Abdoulaye Sow, Coordinateur Régional de l’antenne explique :

« Désormais nous aurons un regard vigilant sur les marchés publics au niveau de la passation et du budget, ouverts à la société civile. A la passation des marchés, il y a beaucoup de dits et de non-dits. Cet atelier nous a ouvert les yeux sur comment s’interférer efficacement dans la gestion d’un projet à travers le budget qui sera ouvert à l’acteur de la société civile déjà outillé à faire un suivi indépendant d’un projet au bénéfice de tous. Nous savons déjà que dans tout projet c’est le délai est l’un des plus importants. Dans la passation des marchés, l’acteur de la société civile doit s’informer sur le budget afin de faire un suivi sérieux et faciliter les travaux au profit de la communauté », a-t-il souligné.

Hadjiratou Keita est Coordinatrice Préfectorale de la Coalition Nationale de la Société Civile (CONASOC) de Tougué. En deux jours, à l’image de tous les participants, elle a été initiée sur plusieurs aspects liés à la transparence dans la passation des marchés publics. Elle témoigne :

« J’ai passé deux bons jours à Labé pour cette formation si importante pour nous. Je suis outillée pour ce qui est de la passation des marchés publics. Je rentre à Tougué avec cet outil pour partager avec les autres acteurs de la société. Cela nous permettra à partir de là de faire un suivi indépendant. Désormais pour ce qui est des réalisations, nous avons toutes les notions pour porter un regard sur comment font les autorités locales dans l’exécution de projets au bénéfice de la communauté. Que nous soyons informés ou pas, nous pouvons aller sur le terrain évaluer et interroger tout le monde sur la question » rassure Hadjiratou Keita.

Abdoulaye Sylla, de la CONASOC préfectorale de Labé a aussi bénéficié de la formation. Il sort heureux:

« C’est pertinent comme formation de parler de passation de marchés publics. Comme vous le savez chaque année il y a un budget de l’Etat dégagé pour la réalisation des travaux publics, les ponts, les ouvrages, les écoles, les structures de santé pour ne citer que ceux-là. Nous acteurs de la société civile pour avoir un regard citoyen partout, il fallait une telle formation pour nous afin de savoir comment la passation des marchés se fait ? Comment est-ce que les projets sont réalisés ? le suivi, le contrôle, la régulation des marchés. Après cette formation, nous sommes censés participer à la passation des marchés publics. Un acteur de la société civile ce n’est pas seulement celui qui dénonce mais nous pouvons faire des propositions par rapport à la passation des marchés. Donc c’est une formation d’avenir pour nous » s’est réjoui Abdoulaye Sylla.

Les acteurs ayant pris part aux deux jours de formation rentrent heureux dans leurs préfectures respectives dans le but de partager les acquis avec les autres acteurs de la société civile afin de servir de gendarme pour une meilleure exécution des projets après la passation des marchés.

 

Alpha Ousmane BAH

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 664 93 45 45

Créé le 16 mai 2024 08:06

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_