Manifestions du 18 janvier : « il faut aller dans la recherche des solutions et non dans l’exacerbation des tensions », réagit le Gouvernement

Ousmane Gaoual Diallo, porte-parole du gouvernement de transition

CONAKRY-Le Gouvernement a réagi ce mercredi dans la soirée sur la manifestation prévue ce jeudi 18 janvier 2024 pour exiger, selon les organisateurs, la libération des médias brouillés et le rétablissement de l’accès aux réseaux sociaux en Guinée


‘’Déferlement humain sur Conakry’’, c’est le nom que le syndicat des professionnels de la presse de Guinée (SPPG), à l’origine de cet appel à manifester, a donné à cette mobilisation.

Ladite manifestation est annoncée dans les ronds-points de Conakry ainsi que dans les villes de Dubréka et Coyah. A quelques heures de ce rassemblement, le Gouvernement a réagi avec étonnement tout en minimisant les risques liés à cet appel, car selon lui, il n’y a pas de péril en la demeure. Il appelle les populations à continuer à vaquer à leurs occupations.

« C’est un étonnement parce qu’il y a quelques jours, des patrons de la presse privée ont adressé un courrier au Premier ministre. Lequel a pris contact avec la haute autorité de la communication pour lui transmettre ce document. Des discussions sont engagées avec la presse pour écouter les problèmes qu’ils posent et dans la mesure du possible apporter des réponses éventuellement.

Mais quand on écoute le syndicaliste qui appelle les guinéens à se mobiliser massivement dans les carrefours, on se dit que ça va au-delà de ce qu’un syndicat de la presse qui est sectorielle peut être amené à faire. Est-ce qu’il agit en lieu et pour le compte d’acteurs politiques et de la société civile ou bien il défend une corporation ?

Il n’est pas le porte-parole du peuple de Guinée, il n’en a pas le mandat. Il faut faire attention et à ne pas tout mélanger. Mais la posture qu’il entreprend est à l’écart de ce qu’il prétend être », a réagi Ousmane Gaoual Diallo sur les antennes de la télévision nationale RTG.

Lire aussi-Guinée : Des manifestations annoncées dans le Grand Conakry…

Le bloc syndical à l’origine de cet appel à manifester appelle les citoyens de Conakry à sortir massivement ce jeudi 18 janvier 2024 pour exprimer leur désapprobation dans les grands ronds-points du Grand Conakry de 9h à 15h. Le Gouvernement appelle à la sérénité en évitant d’exacerber les tensions.

« On en appelle à la sérénité et à ne pas toujours vouloir bomber le torse. Ce n’est ni les circonstances ni le moment parce que si vous voulez défendre les patrons de la presse, écoutez-les parce que vous ne pouvez pas défendre quelqu’un contre son gré. Si vous voulez défendre les salariés, il y a une autre démarche. La sérénité doit prévaloir pour que chacun reste dans son rôle afin qu’on trouve autrement des réponses appropriées à l’ensemble des questions posées. On appelle les gens au calme et à la sérénité et puis renforcer aussi le recours à la Loi. Il faut aller dans la recherche des solutions et non dans l’exacerbation des tensions », suggère Ousmane Gaoual Diallo.

A suivre…

Dansa Camara

Pour Africaguinee.com

Créé le 17 janvier 2024 23:31

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , , ,

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

Logo UNICEF