Manifestation inédite à N’Zérékoré : Des femmes battent le pavé…torses nues

N’ZÉRÉKORÉ-Il s’agit d’une manifestation qui sort de l’ordinaire. A N’Zérékoré, principale agglomération de la Guinée Forestière, des femmes ont battu le pavé ce jeudi 9 mai 2024, torses nues.

En provenance de Gbotoe, une localité située dans la sous-préfecture de Yalenzou, ces mères de famille ont rallié la commune urbaine de Nzérékoré pour exprimer leur ras-le-bol. A leur arrivée, elles ont demandé la libération pure et simple de leur président de district ,arrêté et emprisonné depuis quelques jours à la maison centrale. Elles ont été accompagnées par des jeunes et des sages du village.

Selon les informations recueillies sur place, Falikou Kolié actuel président du conseil de district de Gbotoe a été arrêté par des agents de la police suite à une plainte d’un citoyen du village. Aux dires des manifestantes, le plaignant est un ex chef des jeunes de la localité. Après le décès de son papa, il aurait été frappé d’une amende de 600.000Gnf, imposée aux personnes qui n’assistent pas aux cérémonies funéraires du village.

« Vous savez nous avons une loi au village selon laquelle quand il y a un cas de décès, personne ne doit sortir du village. Tout le monde doit s’y rendre pour prendre part aux funérailles. Pendant que cette loi a été mise en place, le mis en cause aujourd’hui était le président de la jeunesse en ce moment. Depuis qu’il a quitté ce poste, il ne participe plus aux cérémonies funèbres dans le village. Quand son papa est décédé, le village s’est mobilisé pour les cérémonies. Mais vu qu’il ne participe pas aux cérémonies funéraires, nous lui avons demandé de payer les 600.000fg comme amende. Il n’est pas le premier. Il y a d’autres citoyens du village qui ont été préalablement frappés par cette amende mais ils se sont exécutés.

Lui, il a refusé de payer ce montant. C’est là qu’ils ont commencé à proférer des injures, chose qui a choqué certaines personnes. Donc la famille s’est fâchée, mais malgré tout le corps de son papa a été enterré. Et c’est le monsieur qui vient porter plainte contre le président du district, il donne de l’argent aux gens et puis on vient prendre notre chef de district pour l’emprisonner. Donc, nous sommes là pour demander la libération pure et simple de notre chef de district. Nous devons partir au village avec lui. Sans quoi, nous sommes là jusqu’à sa sortie de prison« , nous a confié Moriba Honomou, sage de Gbotoe.

Interrogé sur cette affaire, le parquet de Nzérékoré précise que Falikou Kolié, a été condamné à un an de prison dont 6 mois assortis de sursis. Il a été condamné le 15 novembre 2023. « Le juge l’a condamné à un an d’emprisonnement dont 6 mois assortis de sursis. Le verdict est tombé le 15 novembre 2023. Il est condamné pour profanation de cadavre. Mais depuis là, il se cachait donc c’est pendant ces jours-ci que la police a mis la main sur lui puisqu’il y a un mandat d’arrêt contre lui depuis le 15 novembre 2023 », explique un substitut du procureur près le Tribunal de Première Instance de Nzérékoré.

De leur côté, les femmes et les jeunes de Gbotoe martèlent qu’ils ne vont pas rentrer au village sans leur président de district. Jusqu’en début de soirée, ils campaient dans la cour de la commune urbaine de N’zérékoré en attendant une suite favorable à leur réclamation.

A suivre…

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant Régional Africaguinee.com

A Nzérékoré.

Créé le 9 mai 2024 19:30

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_