Maison centrale : vers la libération de l’ancien ministre Ismael Dioubaté…

Ismael Dioubaté, ancien ministre du Budget

CONAKRY-Cette fois-ci, ça sera peut-être la bonne, pour l’ancien ministre du Budget Ismael Dioubaté, et madame Eveline Fola Mansaré, ex DAF du ministère de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, placés en détention préventive, le 22 février 2022 à la maison centrale de Conakry.


La Cour Suprême a rejeté ce mardi 12 avril 2022, le pourvoi que le procureur spécial de la Crief Aly Touré, avait introduit suite à la décision de la chambre de contrôle de l’instruction, leur accordant une liberté provisoire, a appris Africaguinee.com.

« Le pourvoi du procureur spécial de la Crief a été déclaré irrecevable. Ce qui veut dire que la décision qui a été prise par le président de la Chambre de contrôle de l’instruction de la Crief doit être exécutée. Donc, ils (Ismael Dioubaté et Eveline Fola Mansaré) devront être libérés. Mais il faudrait que l’arrêt soit signifié au procureur et qu'il l’exécute. Parce qu’il n’y a plus d’obstacle à leur libération », a confié à Africaguinee.com, maître Joachim Gbilimou, un des avocats de l’ancien ministre du Budget.

Il faut rappeler que M. Ismael Dioubaté et Dame Mansaré sont poursuivis pour complicité de « blanchiment et de détournement de deniers publics » dans le dossier de l’ancienne ministre de l’enseignement technique dame Zenab Nabaya Dramé accusée de détournement de 131 milliards 923 millions 644 mille 723 Gnf.

Nous y reviendrons !

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le 12 avril 2022 18:24

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces