Les évacuations d’étrangers commencent au Soudan : Quid des ressortissants Guinéens ?

KHARTOUM-Alors que les combats meurtriers entre armée régulière et paramilitaires font rage depuis plus d’une semaine au Soudan, de nombreux pays s’organisent pour évacuer leurs ressortissants. Les Etats-Unis ont évacué au moyen d’une opération héliportée leur ambassade à Khartoum, suivis par la France dimanche, selon l’Agence France Presse. Quid de la Guinée ?

Pour la Guinée qui dispose d’un peu mois de 150 ressortissants dans ce pays dont la plus part se trouvant dans la capitale Khartoum, épicentre des combats, c’est toujours le statut quo. Conakry qui se dit préoccuper par le sort de ses ressortissants a annoncé des actions urgentes mais dont la mise en oeuvre reste très délicate. Car selon le  Gouvernement guinéen, les conditions de sécurité actuelles empêchent tout accès à eux.

« Je voudrais vous demander d’observer la plus grande prudence et de limiter au maximum vos déplacements. Sur instruction du chef de l’Etat, nous allons avoir accès à vous dès que les conditions le permettront », a déclaré jeudi dernier le ministre des affaires étrangères, Dr Morissanda Kouyaté.

Dans la nuit du samedi à ce dimanche 23 avril, 117 guinéens (des étudiants pour la plus part) devraient quitter la capitale Khartoum. Le pays a toutefois subi une panne d’internet « quasi totale ». Cette gigantesque panne complique davantage la situation. Pour l’heure, il est difficile de savoir si ces guinéens avaient pu sortir de ce « bourbier ».

Au centre de la nouvelle crise Soudanaise, se trouvent deux généraux : Abdel Fattah al-Burhan, le chef des Forces armées soudanaises (SAF), et Mohamed Hamdan Dagalo, plus connu sous le nom de Hemedti, le chef des Forces paramilitaires de soutien rapide (RSF).

Les combats qui ont éclaté le 15 avril à Khartoum ont fait plus de 400 morts et des milliers de blessés, selon l’Organisation mondiale de la Santé.

Le ministère des affaires étrangères a mis à la disposition des ressortissants guinéens en détresse au Soudan deux numéros que voici :  Cellule de crise (+224 622 46 57 67), Monsieur Fodé Diaby au Soudan (+249 99 567 86 22).

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le 23 avril 2023 10:18

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces