Législatives en Guinée : « nous n’allons plus accepter d’être trompés», avertit Cellou Dalein Diallo

cellou_a_kindia

KINDIA-Après l’étape de la moyenne Guinée, le président du parti de l’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a tenu samedi un meeting à Kindia, ville située à 135 Km de Conakry, a constaté sur place Africaguinee.com.

Devant plusieurs milliers des militants acquis à sa cause, Cellou Dalein Diallo a annoncé que « l’opposition républicaine compte reprendre les manifestations de rue dès le 19 septembre, et qu’elle n’ira pas aux élections avec un fichier tripa toué, sans assainis ».

Ainsi, « nous avons dit que si rien n’est fait jusqu’à jeudi 19 septembre, c’est toute la Guinée qui sort pour manifester et exiger un fichier propre. Nous avons demandé que le découpage électoral soit repris pour que les citoyens ne soient pas placés à une distance impossible de leur bureau de vote. Il faut que le monitoring se fasse, il faut que les doublons soient éliminés, il faut que tous ceux qui sont irrégulièrement recensé soient radié pour qu’on ait un fichier propre et qu’il soit présenté à la population lors d’un nouvel affichage afin qu’on sache avec quel fichier nous sommes entrain d’organiser ces élections  », a-t-il rajouté.
 
Pour que des corrections soient faites, l’ancien premier ministre précise que l’opposition a fait un rapport synthèse des anomalies qu’elle a soumis à la CENI et la communauté internationale pour ‘’demander la correction’’. « Si jusqu’à jeudi rien n’est réparé, c’est toute la Guinée qui va être dehors. Car, nous n’allons plus accepter d’être trompé au tour des élections », a averti l’opposant.

Cas des fraudes suspectés…

« Vous savez jeunes de Kindia, le pouvoir en place a mis en place un grand dispositif pour pouvoir frauder. Il faut que nous mettions en place un parlement qui peut empêcher le pouvoir de monsieur Alpha Condé de mieux organiser sa dictature. Et c’est possible si nous nous engageons résolument dans le combat pour la lutte contre la fraude. Mais le pouvoir ne veut pas. Ils n’ont plus d’électeurs. Les guinéens qui les avaient fait confiance n’étaient pas nombreux. Aujourd’hui, ils sont déçus ».

« Aujourd’hui, personne ne fait confiance au RPG Arc-en-ciel. Après trois ans de gestion calamiteuse, désormais, les guinéens ont pris conscience. Ceux qui avaient fait le mauvais choix, aujourd’hui, ils ne se sont pas seulement mordu le doigt, ils sont tous revenus à l’opposition. Ceux qui étaient hier avec l’arc-en-ciel, où sont-ils aujourd’hui ? Lansana Kouyaté ? Jean Marc Téliano ? Kassory Fofana et les autres ? Ceux qui sont restés sont humiliés quotidiennement. On ne leur a rien laissé. Il fallait se fondre avec le RPG ou disparaître », a fustigé Cellou Dalein Diallo.  

Mobilisation !

Parlant de la mobilisation,  Cellou Dalein Diallo accompagné par son candidat uninominal de la capitale des agrumes, dira qu’il est comblé de joie.

« Kindia c’est la Guinée en miniature. Je dois vous exprimer mes sentiments profonds de reconnaissance pour cet honneur que vous m’avez fait. De me faire le champion de la compétition politique à Kindia en 2010. Ce que je constate aujourd’hui, malgré le temps, je suis toujours le champion. Je suis convaincu que le lendemain du scrutin législatif, vous allez confirmer que l’UFDG reste le champion à Kindia », estime le président de l’UFDG.

Et le chalengé d’Alpha Condé de penser que ‘’le pouvoir aura honte de réclamer Kindia une victoire autre que l’UFDG. De toutes les façons, les spécialistes de la fraude savent que nous n’accepterons pas la fraude cette fois-ci, non ? Et mieux encore en 2015. N’est-ce pas ?’’  ‘’Oui !’’ Clament les militants et sympathisants.

Il a profité de l’occasion pour présenter l’honorable Mamadouba Bangoura, candidat à l’uninominal de l’UFDG à Kindia. Pour Cellou Dalein, c’est le lieu de rendre hommage à ce dernier qui selon lui, a contribué au renforcement du parti dans la région.

L’opposant de s’adresser à la jeunesse et aux femmes : « Jeune de Kindia, votre avenir me préoccupe. Des jeunes qui auraient pu se prendre en charge et celle de leurs familles, parce que vous aurez prospéré, vous aurez trouvé de l’emploi,  parce que vous aurez créé des entreprises. L’UFDG une fois au pouvoir, va créer les conditions d’émancipation de cette jeunesse. Avec l’UFDG, il n’y aura pas de discrimination, pas d’exclusion, il y aura l’Etat de droit. Chaque guinéen devrait être un Prince. Avec nous, vous serez des princes avec vos droits inviolables, vous serez respecté parce qu’avec votre travail, vous pourrez faire des revenus décents », a promis Cellou Dalein, une fois au pouvoir.

Quant aux femmes, « on va mettre des politiques de mise en œuvre leur permettant de s’émanciper  réellement et jouir pleinement de leur droit de citoyen à part entière dans  notre pays », a garantie le président de l’UFDG.

 Aliou BM Diallo
   Pour Africaguinee.com
   (+224) 664 93 46 24

 
 

Créé le 15 septembre 2013 17:04

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

logo-fondation-orange_1