Kankan : le ministre Béa Diallo remet les chèques bancaires aux jeunes bénéficiaires de l’accompagnement du FONIJ

285170592_1004964760164685_5589789743047334078_n

KANKAN-Quinze (15) jeunes entrepreneurs lauréats du projet de "Formation des Jeunes à l’Esprit d’entreprise et Financement des micro-projets" initié par le Fonds national pour l'Insertion jeunes (FONIJ) ont reçu chacun un chèque de bancaire qui va leur permettre de développer leurs différents projets. Ils ont tous rempli toutes les conditions pour bénéficier de cet appui. C'est le ministre de de la jeunesse et des sports accompagné de celui de l'Habitat qui a procédé à la remise de ces chèques à la maison des jeunes de Kankan, ce vendredi 3 mai 2022.


Les participants et bénéficiaires de cet appui du Fonds National d’Insertion des Jeunes (FONIJ) ont exprimé leur reconnaissance à l'endroit du FONIJ pour cet accompagnement technique et financier et ont promis d'utiliser ces fonds à bon escient afin de permettre à d'autres d'en bénéficier. 

"Aux hautes personnalités guinéennes ici présentes, Mesdames et Messieurs les ministres, qui nous ont fait l’honneur de leur présence et leur participation active à cette cérémonie de clôture, aux formateurs du Fonds National pour L’Insertion des jeunes (FONIJ) et aux participants ici présents qui ont bien voulu partager leurs connaissances, expériences et expertises, et enfin, à tous ceux qui, de près ou de loin ont contribué à la réussite de cette formation, nous leur exprimons notre gratitude", a lancé Djibril Diallo au nom des participants. Cette formation aura permis à ces jeunes :

-D’être initiés à l’esprit d’entreprise, 

– De comprendre l’élaboration du plan d’affaires simplifié,

– De faire le pitch afin de donner à la Guinée, le substantiel d’être le « futur Nigéria » de la région ouest-africaine en terme d’entrepreneuriat jeune.

Les différentes interventions, les débats interactifs et les travaux de groupe qui ont ponctué cette formation, ont notamment mis en évidence, plusieurs conditions préalables ainsi que de réelles engagements des parties prenantes, et constitueront de fait, les facteurs clés de ce projet fort ambitieux. 

On retiendra entre autres : La volonté politique affichée de l’ensemble de l’administration guinéenne à mettre une stratégie nationale cohérente pour développer et promouvoir l’entreprenariat jeune et un environnement sécurisé des affaires, la mise en place d’investissement structurant à travers la formation des jeunes à l’Esprit d’entrepreneuriat, développement personnel, la nécessité de créer une richesse nationale.

« Malgré le contexte politique transitoire actuel que connait notre Pays, nous restons persuadés que cet accompagnement financier est tombé à point nommé. Elle devrait nous permette d’affiner une stratégie nationale proactive, indiquant l’ensemble des parties prenantes, en tenant en considération diverses résolutions issues de cette formation. La présence des partenaires techniques et financiers à cette cérémonie de clôture est également rassurante, d’autant plus que ces partenaires ont affiché leur accord de principe pour soutenir et accompagner ce projet, profitable à la jeunesse guinéenne en général et celle de Kankan en particulier. 

Vu l’engament des participants ici présents, il parait évident que l’ensemble des secteurs privés guinéens, principaux créateurs de richesses et d’emplois, sont disposés à saisir les opportunités qui s’offrent à la jeunesse guinéenne aujourd’hui. Nous les invitons à agir avec une approche de complémentarité et de synergie favorisant le concept Entreprenariat Jeune. Nous encourageons le gouvernement guinéen, à travers le Fonds National pour l’Insertion des Jeunes, pour d’autres partenariats potentiels et concrets, que nous souhaitons, dans un proche avenir », a déclaré Djibril Diallo, porte-parole des bénéficiaires. 

La directrice générale du FONIJ Mariama Ciré Baldé est revenue sur l’importance de cet accompagnement des jeunes et les a par ailleurs invités à faire un travail pour pouvoir rembourser et permettre à d'autres d’avoir ce type d’accompagnement. 

" Nous sommes là depuis 2 mois. Nous avons identifié et formé 40 jeunes et les 15 lauréats ont été accompagnés financièrement par le FONIJ, et nous sommes là pour tout ce qui est suivi évaluation. Je pense qu'ils ont reçu assez de formations, assez de Conseils, pour qu'enfin ils puissent rembourser. Par ce qu'ils savent bien aujourd'hui s'ils ne remboursent pas d'autres jeunes ne peuvent pas en bénéficier. Donc, c'est l'occasion pour nous de faire appel à ces jeunes qui ont bénéficié, pour leur dire non seulement d'utiliser ces fonds à bon escient, mais aussi de rembourser parce que c'est un crédit revolving à un taux de 0%. C'est un autre plaidoyer qu'on peut faire auprès de l'État pour qu'enfin on puisse avoir des fonds nécessaires pour accompagner ces jeunes", a indiqué Mariama Ciré Baldé. 

C'est un magnifique projet dira le ministre de la jeunesse et des sports qui a présidé cette cérémonie. Béa Diallo a prodigué des conseils à ces jeunes. 

 "Le prêt revolving est un concept assez intelligent, parce que ça permet à des jeunes de produire, de réussir leurs projets et permettre à d'autres exactement de pouvoir bénéficier de ce même montant plus tard. Avoir une entreprise, quand on gagne 100, ce n'est pas 100 qu'on met dans la poche. C'est 25 qu'il faut mettre dans la poche et les 75 vous permettent de mettre un modèle de business, de payer les impôts, de permettre encore de plus pouvoir évoluer. Cela doit être inculqué dans la tête de tous les guinéens", a conseillé Lansana Bea Diallo.

Présent à la cérémonie en signe de soutien à son homologue, Ousmane Gaoual Diallo, ministre de l'habitat et de l'aménagement du territoire a invité les jeunes bénéficiaires à redoubler d'efforts dans la réalisation de leurs différents projets afin d'être des entrepreneurs modèles. 

" Notre génération n'a eu la chance d'être accompagnée comme le FONIJ est en train de le faire pour vous, sinon on ne sera pas là à faire la politique. Alors vous devriez à votre tour travailler dans les règles de l'art pour que d'autres jeunes soient aussi accompagnés. Cela nous permettra à éviter le chemin de la méditerranée et transformer les jeunes en des véritables créateurs d'emploi dans notre pays", a lancé le porte-parole parole du gouvernement. 

Siddy Koundara Diallo 

Pour Africaguinee.com 

Tel: (00224) 655 311 114

Créé le 3 juin 2022 22:10

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,

ECOBANK

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces