Identification des enseignants contractuels : De graves problèmes signalés à Dabola…

Des enseignants contractuels rassemblés à Conakry

DABOLA-Alors que la mission de contrôle et d’identification des enseignants contractuels se poursuit à l’intérieur du pays, de graves problèmes ont été signalés à Dabola, région administrative de Faranah. Plus de trois cents enseignants en situation de classe n’ont pas retrouvé leurs noms sur la liste. Une situation qui inquiète les concernés. (Image d’illustration, Alsény Mabinty Camara, coordinateur national des enseignant contractuels).


Sur place, il y a déjà des grincements de dents chez certains enseignants qui ont renoncé à leurs arriérés de salaires pour pouvoir intégrer la fonction publique. Selon nos informations, sur 473 enseignants contractuels, seuls 161 figurent sur la liste détenue par la mission de contrôle. 312 autres manquent à l’appel. Ces derniers craignent d’être écartés par ce processus engagé par l’état.

« Chez nous à Bissikrima ici, à l’élémentaire tout comme au secondaire, il y a zéro enseignant sur la liste. A Dongomet, et à Arphamoussaya c’est la même chose. Pourtant, j’ai été enrôlé à Bissikrima. Depuis 2011, je suis à Dabola ici en qualité d’enseignante contractuelle. On nous a dit que le DPE (directeur préfectoral de l’éducation) est en train de remonter les informations et de rester patients. Mais depuis que moi j’ai appris la nouvelle avant-hier, vraiment je suis mal à l’aise », nous a confié Fanta Keita enseignante dans la sous-préfecture de Bissikrima.

Diallo Ibrahima Sory, un autre enseignant contractuel renchérit : « Nous nous sommes sur le terrain depuis plus de 7 ans, nous n’avons aucun soutien et la mission nous dit carrément qu’on a zéro enseignant à l’élémentaire sur la liste. C’est le secondaire seulement qu’ils ont pris. On se demande s’ils ne veulent pas nous écarter à l’élémentaire pour envoyer d’autres. Puisque nous, nous sommes sur le terrain en permanence. C’est le désespoir total puisque nous avons tellement souffert », déplore cet autre instituteur contractuel à Kankama.

Interrogé sur ces couacs, le coordinateur préfectoral des enseignants contractuels de Dabola se dit inquiet. Mais il fonde l’espoir que des dispositions vont être prises pour corriger ces failles.

« Le nombre de contractuels à Dabola était de 473 enseignants. Ils ont été payés pour la première fois et depuis ils sont en situation de classe. Mais cette fois-ci, la mission d’identification est venue avec une liste de 161 personnes. Dès que la liste est venue, je l’ai imprimé et j’ai dit qu’il y a un problème. J’ai fait la déduction, c’est parti jusqu’à 312 enseignants contractuels qui n’ont pas leurs noms sur la liste. Aussitôt j’ai saisi mes chefs hiérarchiques à savoir le coordinateur régional et le coordinateur national des enseignants contractuels Mabinty Camara et j’ai saisi le camarade Pépé Balamou.

 J’ai même appelé le directeur national de l’enseignement fondamental. Je leur ai expliqué ce qui prévaut à Dabola. Ils m’ont dit de rester tranquille et que le problème sera réglé. Les 312 enseignants dont je vous parle là, ce sont des enseignants de l’élémentaire. Mais ce n’est pas toutes les localités qui sont cernées. Il y a certaines sous-préfectures qui sont épargnées. Mais quand vous prenez Dongomet, Arphamoussaya, Banko, Bissikrima, Kankama et la commune urbaine, des enseignants de l’élémentaire ne figurent pas sur la liste. Je suis en train de sillonner avec la mission d’identification. Les membres de la mission ont constaté ce problème. Nous sommes allés voir les enseignants en situation de classe, ils enseignent mais ils n’ont pas leurs noms sur la liste », explique Lansana Kalé, coordinateur préfectoral des enseignants contractuels de Dabola.

Joint au téléphone par un de nos reporter, le directeur préfectoral de l’éducation de Dabola, n’a pas voulu s’épancher autour de ce sujet. « Pour le moment je ne peux pas me prononcer par rapport à cela parce que, la mission est sur le terrain. Et la mission est indépendante, ils n’ont pas terminé encore pour me faire le compte rendu », a martelé le DPE de Dabola.

A suivre…

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Pour Africaguinee.com

Tél : (00224) 628 80 17 43

Créé le 27 novembre 2023 13:04

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces