Guinée : vers la satisfaction d’une « vieille » revendication de l’opposition ?

Alpha Condé, Président de la République de Guinée et son principal opposant Cellou Dalein Diallo

CONAKRY- Le président Alpha Condé a entamé son troisième mandat sous le signe du « gouverner autrement ». Le Chef de l’Etat s’est engagé à faire de la moralisation et de la transparence de la vie publique, son cheval de bataille.

Mais la matérialisation de cette volonté présidentielle souffre d’un déficit, car jusque-là, certaines institutions -telle que la Haute Cour de Justice, institution habilitée à juger les ministres et autres hauts cadres de l’administration publique-, ne sont toujours pas installées.

Depuis des années, l’opposition n’a eu cesse de réclamer la mise en place de cette institution, en vain. Se dirige-t-on donc vers sa mise en place ? Peut-être.

En effet, dans la Loi des Finances Rectificative 2021, actuellement en lecture à l’Assemblée Nationale, une ligne de crédit d’un peu plus de deux milliards de francs guinéens a été réservée à la Haute Cour de Justice.  

Le texte consulté par Africaguinee.com prévoit une autre ligne pour le Haut Conseil des Collectivités, une autre institution qui n’a pas été mise en place.

Est-ce une réelle volonté d’installer ces deux institutions, réclamées à cor et à cris depuis des années par l’opposition ? L’avenir nous en dira plus.

A suivre…

 

Africaguinee.com

 

Créé le 1 septembre 2021 15:16

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_