Guinée : Cette  »révélation » de Damaro qui ne  »plaira pas » à Alpha Condé…

Alpha Condé, Président de la République de Guinée  et Amadou Damaro Camara

CONAKRY-Alpha Condé est-il le véritable obstacle à l’indépendance de la justice ? Il a beau critiquer ou blâmer les tares voire les maux dont souffre la justice guinéenne, le président guinéen semble être un frein à l’indépendance de celle-ci. En tout cas si l’on en  croit aux révélations faites ce jeudi 4 avril 2019 par l’honorable Amadou Damaro Camara, embourbé dans une polémique liée à l’arrestation d’un chef traditionnel, il n’y a l’ombre d’aucun doute que le Chef de l’Exécutif guinéen s’est immiscé dans une  affaire judicaire. Trahissant ainsi l’un des  principes sacro-saint dans une République Démocratique : la séparation des Pouvoirs.

Un dossier judiciaire qui a l’air anodin au début  est devenu une affaire d’Etat à plusieurs tentacules où le chef de l’Exécutif (Alpha Condé, ndlr) passe par le législateur (Damaro, président du Groupe parlementaire de la majorité, ndlr) pour tordre le coup au judicaire.

« Notre justice a vraiment des problème. J’ai rencontré le procureur (Yaya Kairaba Kaba, ndlr), je lui ai posé des questions. Mais je ne vais pas répéter ce qu’il m’a dit dans l’intimité de son bureau par respect pour sa fonction et par respect pour moi-même. Ce n’est pas de son bureau que j’ai dit que le Président de la République a demandé de libérer. J’étais déjà à Kérouané. J’ai été appelé. Le Président de la République a été touché (…) d’autres responsables auraient contacté le président à côté du responsable qu'est Mamadou-armé . Le président m’a appelé pour me demander qui a le dossier. J’ai dit que c’est le procureur général (de Kankan). Il m’a dit : ‘’dis-lui de dire à Sako (le ministre de la justice, NDLR) de libérer le jeune’’. J’ai appelé le procureur pour lui répercuter. Il m’a rappelé pour dire qu’il a tout fait pour avoir le ministre de la justice en vain (…) », a révélé Amadou Damaro Camara sur espace Fm.

A propos du Sotikémo au centre de cette polémique, le parquet général de Kankan l’accuse de défier la justice. C’est pourquoi, selon le procureur  il a été interpelé alors qu’il était en séjour à Conakry avant d’être de nouveau libéré sur intervention de l’honorable Damaro qui parle de « kidnapping ». Mais le procureur a juré que ce chef traditionnel répondra devant la justice, car selon lui nul n’est au-dessus de la Loi.

Reste à savoir s’il aura le soutien de Cheick Sako, le garde des sceeau qui a récemment haussé le ton contre les acteurs politiques qui crachent sur les magistrats.

A suivre…

Focus Africaguinee.com

Créé le 4 avril 2019 17:12

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_