Fria: au moins 11 blessés dans des heurts après des coupures d’eau et de courant

23162

 

FRIA- Au moins onze personnes ont été blessées et des biens détruits mardi dans la ville de Fria (ouest de la Guinée) dans des heurts entre les forces de l'ordre et des manifestants protestant contre les coupures d'eau et d'électricité, a-t-on appris de sources hospitalière et sécuritaire.
 
Des milliers de personnes ont envahi le centre-ville de Fria pour exiger une désserte en eau et en électricité qui manquent depuis une semaine, a affirmé à l'AFP un membre des services de sécurité joint à Fria depuis Conakry.
 
Les affrontements qui ont suivi avec la police et la gendarmerie ont fait au moins onze blessés et d'importants dégâts matériels, selon la même source qui a requis l'anonymat, ce qu'a confirmé une source hospitalière.
 
Depuis bientôt une semaine, nous n'avons pas d'eau ni de courant dans la ville. C'est invivable, insoutenable. Les autorités nous tuent à petit feu, a accusé Aminata Camara, une habitante de Fria jointe par l'AFP.
 
Selon un responsable de la préfecture de Fria, ces coupures sont dues à une panne au niveau du groupe électrogène (installé) dans l'usine et endommagé par la foudre le 14 novembre.
 
L'usine d'alumine de Fria, ex-fleuron de l'économie guinéenne, assurait avant son arrêt l'approvisionnement en eau et en électricité aux habitants de la ville.
 
Elle est fermée depuis environ deux ans après le départ de Rusal, un groupe russe, paralysant la cité minière, située à 150 km au nord de Conakry.
 
Les coupures d'eau et de courant sont récurrentes en Guinée et provoquent souvent des manifestations violentes.
 
 AFP
Créé le 19 novembre 2013 19:50

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces