Fermeture du cimetière de Bambéto: Nos constats sur le terrain…

Cimetière de Bambéo

CONAKRY-Les cimetières de Bambéto et de Kaporo-rails étaient sous menace de fermeture momentanée par le ministère de la Ville et de l’aménagement du territoire. Le 10 mai dernier était annoncée comme la date butoir et le début des travaux.  Qu’en est-il sur le terrain ? Nos constats.


Dans la journée du samedi 16 mai, un reporter d’Africaguinee est allé faire un constat sur le terrain. Au cimetière de Bambeto, les portes sont fermées avec des chaines et des cadenas. Le gardien n’est pas présent. On ne voit non plus aucun  dispositif sécuritaire.

A quelques mètres, un bulldozer est à pied d’œuvres. Les travaux devaient commencer il y a déjà 6 jours.  Aux dires de Mamadou Kenda Diallo, habitant de Bambéto, la décision semble n’avoir pas été appliquée.

« Beaucoup de citoyens qui sont informés de la décision n’envoient plus de corps pour enterrer ici. Certains continuent de venir enterrer quand même. Personne ne les en a empêchés », témoigne-t-il.

A l’annonce de la fermeture des cimetières, un collectif a été mis en place composé d’activistes, d’anciens déguerpis de Kaporo-rails et sages de Bambéto.

Président de la Plateforme des jeunes pour la démocratie et le développement, Ibrahima Aminata Diallo explique que le mémo adressé au Premier ministre et au ministre de la Ville n’a toujours pas été répondu.

Ce mémo, faut-il le préciser, est un ensemble de plaidoyers adressés à ces autorités pour les interpeller sur les conséquences d’une éventuelle fermeture des cimetières Bambeto et de Kaporo. «Ce serait détruire une partie de la mémoire collective », prévenait M. Diallo.

 

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 664-72-76-28

Créé le 16 mai 2021 14:53

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces