Faranah : Un serpent sème la terreur à Kobikoro… »plusieurs victimes »

Un serpent capturé par un féticheur à Faranah

Faranah et les serpents tueurs, on en parle encore ! Dans la sous-préfecture de Kobikoro, située à 85 kilomètres de commune urbaine de Faranah, un reptile vient de semer la terreur. Les habitants sont désemparés. Pendant le mois d'août qui vient de finir, une dizaine de personnes sont décédées des suites de morsures de serpent. Un fait étrange qui terrifie les habitants. Interrogé par notre correspondant dans la région, Fangama Touré président de la jeunesse de Kobikoro est revenu sur les faits

 « Depuis le début du mois d'août 2022, les victimes de morsures de serpent se multiplient de jour en jour. L'ex directeur sous-préfectoral de la jeunesse de Kobikoro a été mordu par le serpent, il a rendu l'âme trois (3) jours après. La femme du coordinateur de la jeunesse à son tour, a été mordue par un serpent. Elle aussi  a rendu l'âme la semaine passée. Chaque jour qui passe, on entend que des citoyens sont souvent pourchassés par des serpents puis mordus. 

Un de nos fils était au champ avec son ami, après les travaux champêtres dans les environs de 17 heures, ils se sont mis à rassembler des bois morts. L'autre a demandé à vouloir se soulager. Il s'est déplacé à quelques dix (10) mètres. C'est là qu'un serpent est apparu pour le mordre. Il a crié au secours… dans la foulée, le serpent l'a mordu pour une seconde fois. Sur le coup, il est tombé et son ami a crié au secours. Finalement, les gens sont venus pour le transporter en ville. Interrogé, le petit nous a dit qu'il a vu un serpent blanc. Pendant qu'on le transportait dans un village pour des soins, le petit aussi a rendu l'âme en cours de route. Actuellement c'est la panique totale à Kobikoro parce que les citoyens ont peur d'aller au champ », a-t-il témoigné. 

Vu l'ampleur des morsures mortelles, la mairie et la jeunesse se sont concertées pour trouver une solution à cette situation vue d'un mauvais œil par les habitants des villages voisins. Les deux parties ont donc décidé de se rendre à Tambaya où réside la famille Keïra, seule capable de dompter ces reptiles.

« A cause des nombreux cas de morsures de serpent, les habitants des villages qui nous entourent ont cessé de venir chez nous. Nous avons donc proposé de nous rendre à Tambaya pour expliquer le problème à la famille Keira, celle qui comprend le langage des serpents. Ils sont venus et ont demandé à ce qu'on leur montre le lieu où s'est produit le dernier cas de morsure de serpent. A l'immédiat, on leur a montré le lieu en question. Ils ont commencé à faire les incantations et autres faits mystiques. Ils ont appelé le serpent, étant arrêté près d'eux, ils m'ont fait savoir que le serpent leur a dit qu'il ne sort pas de sa cachette parce que les citoyens sont contre lui à cause des dégâts qu'il a causés. Pour dire vrai, moi je n'ai pas entendu leur conversation parce que je ne suis pas initié. Ce sont les explications qu'ils m'ont données. 

 J'ai dit au féticheur de tout faire pour attraper le serpent avec la promesse que la population ne se révoltera pas contre lui. Finalement, le serpent est sorti de lui-même et on l'a attrapé. J’ai encore posé la question en demandant au serpent pourquoi il a tué tout ce nombre de personnes ? Il a répondu que l'endroit où il pond ses œufs, des citoyens sont venus les casser. Raison pour laquelle, il s'est vengé. Par ailleurs, le féticheur m'a dit que ce serpent est venu d'ailleurs et que lui-même depuis qu'il a commencé à attraper les serpents, il n'a jamais vu un serpent de cette famille. C'est un serpent qui est capable de changer ses couleurs chaque année. Toutes les personnes qui sont mortes à Kobikoro ces derniers temps ont pour bourreau ce serpent. C'est ce qu'ils nous ont rapporté. Toutes les nuits, aux environs de 2 heures à 3 heures, il vient au village pour sillonner faire ses dégâts et retourner à son lieu de refuge », a révélé notre interlocuteur.

Poursuivant, il révèle : « Celui qui l'a attrapé, nous a demandés quel sort voulez-vous réserver à ce serpent parce qu'il ne doit pas être tué ? Nous avons dit de l'amener et le montrer à leur papa habilité à décider de son sort. Donc, on a décidé de lui remettre le serpent. Je ne peux dire le nombre exact de victimes causées par ce serpent », a déclaré Fangama Touré.

Selon le directeur sous-préfectoral de la jeunesse de Kobikoro, pour le déplacement du féticheur qui a dompté le serpent, ils ont été obligés de payer la somme de 4 500 000 GNF (quatre millions cinq cent mille francs guinéens). 

A l'en croire, les habitants qui n'en pouvaient plus avec ce reptile étaient même prêts à payer 10 millions de francs guinéens pour mettre fin à leur souffrance. Des faits similaires se sont produits dans la commune urbaine de Faranah, il y a juste quelques mois.

Depuis Faranah, Alpha Amadou Barry

Pour Africaguinee.com

Créé le 1 septembre 2022 20:12

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

GAC recrute trois (3) superviseurs mine…

jeudi, 11 juillet 24 - 5:43 pm