Elhadj Baba Guirassy victime d’incendie à Boké : « 150 hectares sont partis en fumée… »

BOKÉ- Plusieurs plantations dont celle du Président de la Chambre Régionale d’Agriculture de Boké ont été dévastées par un incendie d’origine criminelle, selon les victimes. Le feu qui s’est déclaré mercredi 03 avril 2024 a difficilement été maîtrisé. Il a consumé plus de la moitié de la plantation et du champ maraichage du père du PDG du groupe HADAFO MEDIAS, Lamine Guirassy. Les images sont saisissantes. 150 hectares sont partis en fumée. Dans un entretien accordé à un journaliste d’Africaguinee.com, Elhadj Baba Guirassy est revenu sur les faits.

AFRICAGUINEE.COM: Nous avons appris que vous avez été victime d’incendie dans votre plantation. Que s’est-il passé ?

ELHADJ BABA GUIRASSY : J’évolue sur un domaine de 200 hectares à Nakampo vers Gaya. Mais, les plantes sont diversifiées. Il y a des anacardes, des orangers et d’autres plantes fruitières. A côté, il y a le champ de maraichage aussi. J’ai été victime d’un incendie mais je ne peux pas vous expliquer avec exactitude comment les choses se sont passées. C’est un lieu bien protégé. C’est comme ça que les gens ont vu le feu. On ne sait pas qui l’a mis, mais mes 150 hectares sont partis en fumée.

De ces 150 hectares, qu’est-ce qui a pu être sauvé ?

Mais c’était impossible. On ne pouvait pas faire face au feu qui avait pris de l’ampleur si on n’est pas formé pour ça. Ce n’était pas possible. Et on ne peut pas accuser Dieu d’être à l’origine de cet incendie. Parce que c’est l’homme même qui a mis le feu.

Êtes-vous la seule victime ?

J’ai été la première victime, après le feu s’est propagé aux autres champs de mon voisinage. Mais si on était solidaires le feu n’allait pas brûler tout ça.

On vous connaît grand agriculteur dans la région de Boké. Est-ce qu’il y a eu un cas de ce genre par le passé ?

Ça fait huit ans que j’évolue là-bas, je n’avais jamais été victime d’incendie. Parce que chaque année nous mettons les pares-feux. Cette fois-ci, le feu s’est déclaré au moment de la récolte de l’anacarde.

 A combien vous pouvez estimer les pertes ?

On ne peut pas évaluer les pertes en franc. Parce que si vous faites des calculs, chaque hectare, ce sont cent pieds. Donc, pour évaluer ces pertes ça va être très difficile.

A votre avis qui pourrait être à l’origine de cet incendie ?

En tout cas on ne peut pas accuser Dieu. Pour moi, il n’y a que les fainéants qui peuvent être derrière des actes de ce genre.

Quel message avez-vous à lancer aux autorités guinéennes ?

Ce que nous demandons aux autorités, c’est de renforcer la protection civile pour que celle-ci puisse nous protéger. Nous leur demandons aussi de faire des enquêtes pour traquer les criminels, auteurs des incendies un peu partout en République de Guinée.  J’encourage tout de même le monde paysan de continuer à travailler, de ne pas tomber dans le piège des fainéants. Il faut prendre son destin en main.

Propos recueillis par Mamadou Yaya Bah

Pour Africaguinee.com

Créé le 7 avril 2024 15:02

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_