Collectivités locales : une dizaine de maires dans le viseur de la justice à Nzérékoré

NZEREKORE- Malgré les mises en garde du premier ministre sur les injonctions contre des responsables exécutifs de l’administration publique, ceux des communes urbaines et rurales, les instructions du ministre Alphonse Charles Wright sont en train d’être suivies à la lettre par les chefs des différents parquets, à l’intérieur du pays.

Dans la préfecture de Nzérékoré, au moins 10 maires sont visés par des poursuites judiciaires a appris Africaguinee.com à travers son correspondant régional. Cette action judiciaire fait suite à l’injonction du ministre garde des sceaux, Alphonse Charles Wright demandant aux procureurs d’engager des poursuites judiciaires contre les maires et les gestionnaires financiers de l’administration publique.

Reprenant d’ailleurs textuellement les dires de son ministre, le substitut du procureur près le tribunal de première instance de Nzérékoré rappelle que ‘’lorsque l’action judiciaire est engagée, nul ne peut l’arrêter ».

« Nous avons effectivement adressé un courrier soit transmis à la brigade de recherche de N’zérékoré, en demandant d’ouvrir une enquête. Nous leur avons demandé à ce qu’ils nous fournissent dans 48h, la liste de tous les maires et gestionnaires principaux et secondaires du ressort judiciaire de Nzérékoré. Nous avons reçu cette liste-là pour des fins d’enquêtes. Alors ce qui veut dire aujourd’hui, cette enquête est déclenchée. L’action publique est indisponible.  Le procureur de la république en ce qu’on appelle l’opportunité de poursuite, mais l’action publique est indisponible. Ça veut dire que lorsque l’action publique est engagée, rien ne peut la faire arrêter, l’éteindre ou la suspendre même le procureur de la république lui-même. C’est pour vous dire qu’aujourd’hui cette enquête est ouverte, elle va continuer. La brigade de recherche va commencer à convoquer les personnes que je viens d’évoquer ici, afin que ces personnes puissent répondre sur des faits à eux reprocher. Bien évidemment, nous,  nous respectons les principes généraux de toutes les parties notamment, il y a la présomption d’innocence. Pour le moment on ne dit pas tel est coupable, tel ne l’est pas. Nous allons entendre tous ceux qui sont impliqués dans cette affaire, et que nous puissions en fin décider à travers les juges », a soutenu Mamadou Hady Diallo.

La décision du ministre de la justice Alphonse Charles Wright demandant les procureurs d’engager des poursuites judiciaires contre les responsables des collectivités locales et les commis de l’Etat, soupçonnés selon lui de détournement de deniers publique, a provoqué une polémique entre lui et Docteur Bernard Goumou. Des courriers qu’ils se sont échangés ont fait la une des journaux ces derniers jours.

A Suivre…

SAKOUVOGUI Paul Foromo 

Correspondant régional d’Africaguinee.com 

A Nzérékoré. 

Tel. (00224) 628 80 17 43

Créé le 17 février 2024 10:42

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_