Cas des quartiers : Face au tollé, Dr Makalé Traoré et son équipe changent d’approche…

CONAKRY-Pour donner une chance à leur médiation autour du Décret du 09 août, les facilitatrices du dialogue politique inter-guinéen ont décidé de changer d’approche. Dr Makalé Traoré et son équipe ont accepté de revoir le format qu’elles avaient proposé pour pouvoir écouter toutes les parties prenantes au dialogue inclusif. Cette décision intervient après le rejet par le camp de Bah Oury et compagnie, du cadre initialement proposé par les facilitatrices.


« Comme il existe un cadre de dialogue, il est important que ce cadre s’empare de toutes les préoccupations dans le cadre de l’apaisement et du rapprochement des positions. C’est dans cet esprit que nous avons lancé cette invite aux 37 coalitions politiques et faîtières de la société civile pour des rencontres individuelles afin qu’ils nous portent par écrit, leurs préoccupations mais aussi leur contribution. Ce qui peut permettre à nous facilitatrices de les porter aux autorités pour voir ce qui peut être corrigé. Ensuite, rassurer les uns et les autres. Ces rencontres commencent aujourd’hui 22 août 2023« , a déclaré Dr Makalé Traoré.

Lire aussi-Gestion des quartiers et districts : Le juriste Alhassane Makanera rélève des failles majeures sur le décret du colonel Doumbouya

Toutefois, le format proposé par les trois dames a été rejeté par 18 coalitions sur les 37 ayant été invitées. Un rejet qui amène les facilitatrices à changer d’approche.

« Nous avons reçu deux courriers. Il y a une liste de 18 coalitions et faîtières, qui deviennent 16 parce que deux nous ont dit qu’elles n’ont pas été consultées. Mais peu importe, ce qui est à prendre en compte, c’est la demande des 18 qui veulent s’exprimer d’une même voix, à travers une plénière. Le format que nous avons proposé qui est celui de l’écoute individuelle, pour nous, obéissait à la discrétion et à la rapidité du processus parce que nous sommes en période de transition et que 24 mois c’est demain, il faut faire tout, rapidement. Mais nous restons à la disposition des parties prenantes », explique la porte-parole du trio des facilitatrices.

Dr Makalé Traoré précise qu’elles vont écouter les 19 coalitions qui ont accepté le format individuel, ensuite se tourner vers ceux qui souhaitent une plénière.

« Nous allons réfléchir au format de la plénière, pour compléter ce qui nous aura été apporté, à travers des rencontres individuelles. C’est donc une complémentarité entre les deux process. De notre point de vue, il n’y a pas de crise parce le cadre est là pour permettre ce dialogue et ce rapprochement. Et, le rôle des facilitatrices c’est de porter les préoccupations des parties prenantes aux autorités« , a-t-elle déclaré.

A suivre…

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le 22 août 2023 18:09

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces