Bruits de bottes à Bissau : Embalo garde encore la main…

BISSAU-En février 2022, Umaro Sissoco Embalo avait échappé une tentative de coup d’Etat, perpétré selon lui, par le contre-amiral Bubo Na Tchuto, désigné par le Trésor américain comme un baron de la drogue. Moins de deux après, une scène quasi-similaire s’est produite à Bissau dans la nuit du jeudi à vendredi 1er décembre 2023.


Des éléments du groupe de la brigade d’intervention et de réserve (garde nationale) ont mené un assaut pour libérer le ministre de l’économie et des finances Suleimane Seidi, et le secrétaire d’État des situations d’urgence État du Trésor, António Monteiro. Accusé d’avoir sorti de l’argent (en dollars) sans justification, ces deux ministres avaient été arrêtés il y a quelques jours et étaient en garde à vue. Qui est derrière ces bruits de bottes ?

Selon l’État-major général de l’armée, le meneur de ces troubles est le colonel Vitor Tchongo, le commandant de la garde nationale. L’officier a été mis aux arrêts. « Le colonel Tchongo est entre nos mains. La situation est totalement sous contrôle », a dit le capitaine Jorgito Biague, porte-parole de l’état-major.

L’état-major général des armées précise que le calme est revenu à Bissau après des heures d’agitations alors que le président Umaro Sissoco Embalo se trouve à Dubai dans le cadre de la COP 28.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le 1 décembre 2023 18:40

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces