Amadou Diallo, coordinateur Général du Mouvement Syndical : « Notre principale revendication est non négociable… »

amadou-diallo-620x400

CONAKRY- Alors que le mouvement syndical guinéen menace de déclencher une grève à partir du 17 février prochain, le ministre du Travail et de la Fonction Publique annonce avoir mandaté le président du conseil national du dialogue social d’ouvrir un couloir de négociations.


En réaction à cette annonce de Julien Yombouno, le Coordinateur Général du mouvement syndical guinéen précise que le préavis de grève reste en vigueur.

« Nous avons reçu la lettre d’invitation de la part du ministre du travail et de la fonction publique qui nous a mis en contact avec le président du conseil national du dialogue social. C’est l’une de ses prérogatives en tant que ministre. Le conseil national du dialogue social va nous recevoir lundi, à 14h. Mais en attendant, le préavis de grève continue à suivre son cours normal« , a réagi Amadou Diallo.

Les leaders du mouvement syndical vont répondre à l’invitation mais sur leurs principaux points de revendications, il y en a un qui sera non négociable, précise le secrétaire général de la CNTG (confédération nationale des travailleurs de Guinée).

« Si nos points sont satisfaits on ne demande pas assez. Mais la principale revendication, c’est la libération de notre camarade, le secrétaire général du syndicat des professionnels de la presse de Guinée, Sékou Jamal PENDESSA. Il faut qu’il soit libéré d’abord, ceci est non négociable. Nous demandons sa libération sans condition et de manière immédiate. Le reste on pourra en discuter« , a précisé Amadou Diallo, joint par un journaliste d’Africaguinee.com.

A suivre…

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le 9 février 2024 13:12

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , , ,

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces