Qui dirigeait le régiment ? Toumba et Dadis amplifient la « confusion »…

CONAKRY- C’est une nouvelle étape clef du procès des auteurs présumés du massacre du 28 septembre 2009 qui a démarré ce lundi 15 avril 2024, au tribunal criminel de Dixinn, délocalisé à la Cour d’appel de Conakry. La confrontation entre les accusés du même procès.

C’est l’ancien président Moussa Dadis Camara, son ex aide de camp le commandant Aboubacar Sidiki Diakité (Toumba) et Marcel Guilavogui qui ont ouvert le bal. Dès l’entame, les trois accusés à la barre ont vite étalé leur contradiction autour du « commandant de régiment de la garde présidentielle ».

Interrogé le premier, M. Camara affirme que c’est Toumba Diakité qui était le commandant du Régiment. Non, réplique son ancien aide de camp qui soutient que « c’est Dadis qui était le commandant de régiment… »

Le commandant Toumba a été soutenu par Marcel Guilavogui. Les deux soutiennent que leur ancien « mentor » jouait à la fois le rôle de commandant de régiment et de patron de la garde présidentielle. Ce que dément Dadis Camara, qui rejette cette responsabilité à son ancien aide de camp.

Toumba Diakité

Au fur à mesure que les débats avancent l’on a l’impression d’assister à une confrontation à deux contre un.  Les trois accusés ont amplifié la confusion sur cette question précise.

Moussa Dadis Camara

A suivre !

Dansa Camara DC

Pour Africaguinee.com

Créé le 15 avril 2024 14:28

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces