Mobilisation des ressources intérieures : La Guinée lance le programme AMRIC…

CONAKRY- Le Gouvernement a lancé ce mercredi 21 juin 2023 le Programme d’Appui à la Mobilisation des Ressources Intérieures et aux Corps de Contrôle en République de Guinée « AMRIC ». Soutenu par la coopération française et l’Union Européenne, ledit programme vise à appuyer l’Etat guinéen et les Collectivités territoriales pilotes à disposer de ressources propres croissantes afin de mener à bien des politiques publiques au bénéfice des populations.

L’objectif spécifique du programme AMRIC est l’amélioration de la mobilisation des ressources fiscales et non fiscales par les principales régies financières de manière concomitante avec l’amélioration du contrôle de la gestion des finances publiques et de la transparence.

Le programme AMRIC est structuré autour de quatre (04) composantes qui sont : Renforcer l’administration à mobiliser des ressources fiscales et à définir et piloter des politiques fiscales ; Accroitre la mobilisation des ressources dans les collectivités pilotes ciblées par le programme ; Renforcer l’administration des douanes à la mobilisation des ressources et à la lutte contre la fraude ; Renforcer les capacités d’inspection des corps de contrôle et les Organisations de la Société Civile à prendre part à la construction, au suivi et à l’évaluation des budgets de l’Etat et des communes.

Mis en œuvre par Expertise France, le programme AMRIC est financé à hauteur de 8 millions d’euros dont 5 millions d’euros financés par l’agence française de développement (AFD) durant 48 mois d’activités (2023-2027) et 3 millions d’euros par l’union européenne pour une durée de 36 mois (2023-2025).

Ce programme AMRIC sera mené en étroite collaboration avec les régies financières de la République de Guinée à savoir : la direction générale du trésor et la comptabilité publique mais aussi les corps de contrôle qui sont : la Cour des Comptes, l’Inspection générale d’Etat, l’Inspection générale des finances.

Les principaux bénéficiaires de ce programme sont entre autres : le ministère de l’économie et finances, le ministère du budget, les corps de contrôle, la société civile et collectivité territoriales.

« Je lance le programme AMRIC en ayant un regard sur la future stratégie nationale de mobilisation des ressources internes du gouvernement dont l’objectif est d’élargir notre assiette, mieux diversifier nos ressources et anticiper l’évolution envisageable dans le secteur minier ainsi que les implications de notre engagement dans les processus sous-régionaux de création des marchés communs sur notre capacités immédiates à mobiliser des recettes internes. Il s’agira de créer des nouveaux espaces budgétaires pour soutenir l’effort de fondation et d’accélération de l’acquisition des infrastructures. Le pays doit se doter durant cette transition des fondations qui nous permettront de se hisser à la hauteur de son potentiel », a expliqué Dr Lancinet Condé, Ministre du Budget.

Poursuivant, il a remercié les partenaires techniques et financiers qui accompagnent la Guinée dans ce programme.

« Je remercie l’Union Européenne et la Coopération française pour cet appui qui nous arrive à point nommé. Je vous assure que nous ferrons bon usage de chaque soutien que le programme AMRIC nous apportera », a promis le ministre du budget.

L’amélioration de la mobilisation des ressources intérieures, la bonne gestion des finances publiques et la mobilisation des ressources fiscales sont des prérequis pour une croissance économique inclusive, un développement soutenable et une éradication de la pauvreté, a expliqué la cheffe de la délégation de l’union européenne en Guinée. Selon la diplomate de l’UE, toutes ces actions sont au cœur de l’action extérieure de l’union européenne et de ses Etats membres.

« En Guinée, notre engagement à l’amélioration de la gestion des finances publiques et à la mobilisation des ressources intérieures remonte à une dizaine d’années. La Guinée place aujourd’hui l’union européenne comme un partenaire de référence dans ce secteur. Nous remercions le ministre du budget et celui de l’économie et des finances pour leur enthousiasme et leur engagement dans la mise sur pied de ce nouveau programme », a indiqué madame Jolita Pons.

L’Ambassadeur de la France en Guinée a quant à lui, expliqué que le programme AMRIC s’inscrit dans la stratégie du gouvernement de transition d’accroitre les ressources intérieures et d’améliorer le contrôle du budget de l’Etat.

« Ce programme vise à l’amélioration de la mobilisation des ressources fiscales et non fiscales tout en contribuant au renforcement du contrôle et de la transparence des finances publiques. Le programme AMRIC se propose ainsi de vous accompagner sur la voie d’une augmentation du taux de pression fiscale en Guinée afin de vous permettre de vous situer dans la moyenne des pays Afrique Sub-sahariens », a expliqué Marc Fonbaustier.

Le diplomate français ajoute que ce programme a un important enjeu de souveraineté et d’émergence pour la Guinée.

« Il s’agit de dégager des marges de manœuvres budgétaires pour financer les infrastructures économiques et sociales, de rendre l’économie guinéenne plus résistante et résiliente face aux chocs extérieurs (le changement climatique, les crises sanitaires, l’agression russe en Ukraine) et rendre aussi les finances publiques de Guinée moins dépendantes de l’aide extérieure. Ce programme AMRIC va permettre de renforcer les relations aussi entre l’administration française singulièrement la direction générale des finances publiques ou la Cour des Comptes et l’administration guinéenne », a fait savoir l’ambassadeur de la France en Guinée et en Sierra Léone.

La directrice adjointe d’Expertise France a quant à elle expliqué comment son agence compte faire pour mener à bien ce programme qui sera sans doute bénéfique pour la Guinée.

« Nous allons chercher de l’expertise pointue pour venir renforcer les capacités des structures guinéennes parce qu’on parle d’expertise dans le domaine fiscal, dans le domaine de la mobilisation des ressources intérieures, dans le domaine des corps de contrôles. On va avoir des partenariats qu’on va créer avec la Cour des Comptes en France, la direction générale des finances publiques françaises. Tout ça va créer en plus du partenariat, du renforcement des capacités. C’est très important. Dans ce programme, on va descendre à une échelle plus basse puisqu’on va travailler aussi avec les collectivités locales et les organisations de la société civile qui jouent un rôle clé sur le contrôle de suivi de ce programme. Donc c’est un travail de long terme qu’on souhaite construire », a expliqué, Rima Le Coguic.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 666 134 023

Créé le 22 juin 2023 16:35

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces