Lucien Guilao : « Les adversaires d’Alpha Condé ont fait une campagne assez négative… » (Interview)

Lucien Guilao

CONAKRY- L’ancien Ministre Lucien Guilao vient à son tour de donner son avis sur l’organisation du scrutin présidentiel en Guinée. Ce membre fondateur du Parti National pour le Renouveau  a dans cet entretien exclusif accordé à notre rédaction, fait une analyse des résultats provisoires de l’élection présidentielle du 11 octobre 2015 publiés par l’institution électorale. Lucien Guilao est ensuite revenu sur la participation de sa formation politique dans la campagne au compte du parti au pouvoir, le RPG Arc-en-ciel…

 

AFRICAGUINEE.COM : Monsieur Lucien Lucien Guilao bonjour !

LUCIEN GUILAO : Bonjour mon cher ami !

De manière globale quelle appréciation faites-vous de l’organisation du scrutin présidentiel de ce dimanche 11 octobre 2015 en Guinée ?

Je pense qu’avec un taux de participation estimé à 75% on peut dire que le prochain Président de la République sera tout sauf illégitime.

A titre personnel je suis globalement satisfait de ce scrutin, de son organisation et des résultats qui se dessinent. Etant de la mouvance présidentielle, vous conviendrez avec moi que c’est la moindre des choses n’est-ce pas ?

Ceci dit, je pars du principe qu’il n’y a pas d’élections parfaites et les anomalies constatées par endroit n’étant pas de nature à décrédibiliser les résultats, je ne peux que me satisfaire de ce processus.

A propos de la CENI, je pense que le consensus ayant vidé la CENI de sa substance, nous avons la CENI que nous méritons. Les hommes politiques Guinéens, notamment ceux de l’opposition, ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes. Franchement dites-moi que peut-on espérer d’une CENI politisée où les critères de choix sont basés sur la famille et la proximité, plutôt que sur la compétence technique ?

Sept des huit candidats ont annoncé qu’ils ne reconnaîtront pas les résultats de cette élection. Qu’en pensez-vous ?

Libre à eux de ne pas reconnaître les résultats, je n’attendais pas moins d’eux. Les candidats dont vous parlez, ont fait une campagne assez négative pour prétendre à un autre résultat que ce qu’ils auront.

Une opposition doit critiquer objectivement et présenter un projet alternatif au bilan et aux perspectives du candidat sortant. Mais à la place du projet alternatif, on a entendu que des insultes envers celui qui incarne l’institution qu’est le Président de la République. On n’insulte pas un chef et les Guinéens n’aiment pas ceux qui insultent les chefs.

 

Selon vous qu’est-ce qui pourrait expliquer cette montée en flèche du candidat du RPG Arc-en-ciel dans les fiefs de ses adversaires politiques ?

En dehors des erreurs de communication commises par les 7 candidats, je pense que c’est non seulement le bilan du Président de la République, mais aussi les perspectives présentées pour les 5 ans à venir, qui expliquent cette progression. La campagne a été menée de bout en bout sur ce terrain et rien d’autre.

 

Vous êtes membre du PNR, vous avez décidé de soutenir le candidat du RPG Arc-ciel au compte de ce scrutin, qu’est-ce qui a motivé votre choix ?

 

Votre question est surprenante, mais souvenez-vous que nous avons décidé de soutenir le professeur depuis 2013 et nous avons à l’époque, organisé une conférence de presse pour expliquer les raisons de notre choix.

Ce choix nous l’avons fait avec conviction et sans condition. Les raisons de notre choix sont nombreuses, mais on va en citer quelques unes.

 Idéologiquement nous sommes beaucoup plus proches du RPG que des autres formations politiques.

Nous pensons que le Professeur Alpha Condé, au regard de son bilan et de ses perspectives, est le mieux placé pour non seulement diriger ce pays, mais aussi propulser le processus tant attendu, de renouvellement de la classe politique. Je dis bien renouvellement et non rajeunissement.

Enfin, la personnalité, les propos et les actes posés par les leaders de l’opposition guinéenne depuis 5 ans, nous interdisent une quelconque alliance avec leur formation respective.

Quel a été l’apport de votre formation politique dans cette campagne électorale au compte du RPG Arc-en-ciel ?

Comme vous le savez, nous sommes un petit parti, et notre apport s’est fait essentiellement à deux niveaux.

L’une des conditions pour passer dès le premier tour était de faire en sorte que nos électeurs votent à 100% pour le Président Alpha Condé. Etant un petit parti, Il ne nous a donc pas été difficile de mobiliser nos électeurs, ceux qui nous ont permis d’être représentés à l’assemblée nationale. C’est donc tout naturellement que nous travaillé sur Fria, Télimélé, Kissidougou, Gueckedou, et Macenta avec comme objectif de consolider nos acquits mais aussi l’espoir de capter des voix ailleurs pour le compte de notre candidat.

Au regard des résultats qui se dessinent, nous pouvons affirmer que c’est une réussite.

Nous avons aussi apporté en termes de compétences individuelles de nos cadres dans la mise en œuvre d’une bonne stratégie de communication.

En ce qui me concerne personnellement, je participe activement à ma première campagne électorale et j’en suis fier. J’ai été présent sur le terrain et j’ai assumé pleinement cette responsabilité sans me préoccuper de toute autre considération subjective. J’ai été présent au rendez-vous, et j’ai apporté quelques briques à l’édifice.

 

Un mot pour terminer…

La Guinée est une grande Nation et il est de la nature d’une grande nation de concevoir de grands desseins. Notre peuple doit maintenant avancer sans se lasser sur le chemin de la victoire contre la pauvreté, la corruption, le sous-développement. Avancer sans se lasser, oui, mais tous ensemble !

Après ces élections, il n’y aura qu’un vainqueur, c’est l’espoir.

Puisse cet espoir devenir la chose la plus partagée en Guinée, car il est temps de faire place à la Guinée de demain.

 

Africaguinee.com

 

Créé le 15 octobre 2015 15:22

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces