Kaloum : Des sinistrés de l’explosion du dépôt pétrolier expriment de vives inquiétudes…

CONAKRY-Au lendemain de l’explosion du dépôt des hydrocarbures de  Kaloum dans la nuit du 17 décembre 2023, le gouvernement de transition  avait promis aux victimes la reconstruction de leurs maisons. Cinq mois après le sinistre, la promesse se fait toujours attendre. Les autorités n’ont engagé aucun chantier de reconstruction. Tous les bâtiments touchés sont à leur état de ruine. 

A l’approche de la saison des pluies, l’inquiétude grandit chez les sinistrés qui redoutent de passer la nuit à  la belle étoile et sous la pluie souvent assez forte. Pour en prévenir, certains ont même commencé à reconstruire leurs habitations. D’autres,  faute de moyens  attendent toujours l’aide du gouvernement.

Trouvée assise devant les restes de sa maison au quartier Coronthie, Kadiatou Touré  partage ses inquiétudes : « Cela fait au moins cinq mois  que nos maisons sont détruites suite à l’explosion du dépôt. Le gouvernement était venu nous dire de ne pas les toucher en promettant qu’il viendrait les reconstruire pour nous. Mais jusqu’à présent, rien n’est fait et on ne voit rien venir. Alors, cela nous inquiète énormément, car si la saison des pluies nous trouve dans cette situation, nous risquons de rester à la belle étoile. Et cela risque aussi de provoquer d’autres dégâts humains et matériels, ce que nous ne souhaitons pas« , a-t-elle expliqué.

Puisque le gouvernement tarde à réaliser ses promesses, Mohamed Conté, un autre habitant de Coronthie, a lui entamé la reconstruction de sa maison.

« Suite aux promesses non tenues du gouvernement, certains habitants comme moi ont décidé de reconstruire leurs maisons. Avec  l’approche de la saison des pluies, si nous attendons le gouvernement et que les pluies commencent à tomber, nous risquons de nous retrouver  à la belle étoile sous la pluie. Je travaille à l’intérieur du pays mais j’ai dû momentanément arrêter pour venir reconstruire ma maison. Cependant, il y a des personnes qui n’ont pas les moyens de réparer leurs maisons et qui attendent l’aide du gouvernement« , a-t-il dit.

De son côté, Fanta Soumah se dit très inquiète des rumeurs qui lui parviennent selon lesquelles le gouvernement voudrait les expulser de chez eux. « La saison des pluies m’inquiète beaucoup, mais ce qui m’inquiète le plus, ce sont les rumeurs persistantes dans la ville, selon lesquelles le gouvernement voudrait nous chasser de nos maisons« , dit-elle.

Dialikatou Diallo, une des victimes qui peine à reconstruire sa maison faute de moyens sollicite l’aide du gouvernement avant la saison des pluies.

« Certaines personnes ont commencé à reconstruire leurs maisons mais nous, nous n’avons pas les moyens. C’est pourquoi nous sollicitons l’aide des autorités guinéennes pour éviter que la pluie  nous trouve dans cette situation. Cela nous inquiète beaucoup, on ne sait pas quoi faire. Parce que lorsqu’il y a un problème, c’est vers l’État que tu dois te tourner. Si le gouvernement reste comme ça alors que bientôt la pluie va commencer à tomber, c’est vraiment inquiétant« , a-t-elle lancé.

A suivre !

Mamadou Yaya Bah 

Pour Africaguinee.com 

Créé le 29 avril 2024 12:00

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_