Jeune tué à Senguélen : La famille d’Ibrahima Sory Soumah indexe un militaire…

FORÉCARIAH- Ibrahima Sory Soumah, 25 ans, a succombé à ses blessures par balle à Bamboukhou, un secteur relevant du district de Senguélen. Sa mort a provoqué une vague de représailles et de violences d’une ampleur inédite, ce mardi 07 mai 2024 dans cette localité située dans la sous-préfecture de Maférenya. Ce maçon de profession a été tué alors qu’il était parti se laver, selon Ousmane Soumah, son grand frère. Il pointe du doigt un militaire.

Ibrahima Sory Soumah, la victime

« Je n’étais pas là. Mais selon ce qu’on m’a expliqué, mon petit frère était parti se laver quand soudain un militaire (qui surveillait les lieux) a surgi pour lui demander ce qu’il faisait là-bas. Mon petit frère lui a répondu qu’il revient du boulot et qu’il est venu pour se laver.

Dans leurs discussions, le militaire a sorti son arme pour lui tirer dessus à bout portant. Le petit a trainé jusqu’à la maison. Le militaire l’a poursuivi jusqu’en famille. La première femme qu’il a croisée, il a dit cette dernière : j’ai tiré sur quelqu’un où est-il ? Il est rentré jusqu’au salon. Ma mère est tombée, tout le monde pleurait », explique ce proche de la victime.

Dans la famille où nous nous sommes rendus ce mercredi 8 mai 2024, la tristesse se lit sur les visages. Selon informations recueillies sur place, le corps de la victime a été envoyé à Forécariah. Le chef secteur quant à lui a été mis aux arrêts depuis hier.

A suivre !

De retour de Senguélen, Mamadou Yaya Bah

Pour Africaguinee.com

Créé le 8 mai 2024 13:47

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_