Inculpation de Dadis Camara :Qu’en pense sa famille (Interview)

Moussa Dadis Camara

CONAKRY- La famille biologique de l’ex chef de la junte guinéenne, Moussa Dadis Camara, vient à son tour de se prononcer sur son inculpation par la justice dans le dossier des massacres du 28 septembre 2009. Dr Cécé Condé, cousin direct de l’ancien Président du Conseil National pour la Démocratie et le Développement a souligné que c’est la consternation au sein de leur famille depuis l’annonce de la nouvelle sur l’inculpation de Dadis Camara le 8 juillet dernier. Dans cet entretien sans-tabou, Dr Cécé décrit le personnage de Dadis Camara qu’il dit avoir vu grandir. Exclusif !!!

 

AFRICAGUINEE.COM : Dr Cécé  Condé bonjour !

DR CECE CONDE : Oui bonjour !

Votre cousin Moussa Dadis Camara a été inculpé le 8 juillet dernier par la justice guinéenne pour son rôle présumé dans les massacres du 28 septembre 2009. Comment avez-vous accueilli cette nouvelle en famille ?

En tant que parent, ça me bouleverse à plus d’un titre. Mais en tant que croyant nous regardons ce qui va se passer. Parce que nous savons que le jeune est innocent. Nous qui l’avons vu grandir, nous savons qu’il est innocent. Mais c’est très difficile.

Vous dites que vous l’avez vu naître et grandir, décrivez-nous un peu le personnage de Monsieur Dadis Camara.

 Depuis son jeune âge, le président Dadis était quelqu’un qui a un tempérament chaud. Mais je crois qu’il l’a hérité de son père. Mais c’est quelqu’un qui ne contournait jamais la vérité, qui a un langage direct.  Alors quand il y a eu le problème du 28 septembre, lors que nous l’avons rencontré, il était aux affaires, il a dit qu’il n’y est pour rien dans l’affaire du 28 septembre. Il nous a toujours dit ça. Et nous, nous le croyons.

Pensez-vous alors qu’il a été trahi ?

Mais ça c’est sûr ! C’est tellement clair. Le commun des guinéens le sait aujourd’hui. Imaginez quand il est venu aux affaires, comment il a été choisi par ses pairs pour être président du CNDD (Conseil National pour la Démocratie et le Développement, Ndlr). Il y avait des hauts gradés là-bas, certains étaient plus âgés que lui. Il y avait là certains qui n’avaient jamais accepté que ce soit un jeune comme ça qui les dirige.

Moi qui le connais, même une mouche, il ne peut pas tuer. Il a été au front en Sierra Léone, essayez de vous renseigner auprès de ses camarades, sur qui il est. Quand vous leur demandez, ils vous diront que c’est quelqu’un qui est affable. Il est chaud, mais il n’était pas méchant.

Quelqu’un voulait être à sa place. Certaines personnes l’attendaient au tournant. Même s’il est inculpé, c’est la justice qui le  dit, mais moi je crois sincèrement qu’il est innocent. 

Certains estiment que cette inculpation de Dadis Camara est la conséquence directe de son entrée en politique. Qu’en dites-vous ?

C’est cela surtout ! Lors que nous autres, il nous a informé qu’il allait ôter la tenue, on s’est demandé ce qu’il allait faire (…). Si quelqu’un l’en veut, c’est parce qu’il est rentré en politique surtout avec cette affaire d’alliance.

Avez-vous un dernier mot ?

Je suis sûr que ce sont des gens qui lui ont créé ce problème. Je crois à ça comme je crois à ma mort. Vous vous imaginez dans une famille de paysans, on a grandi comme ça et à un moment donné Dieu donne à un d’entre vous les destinées d’un pays et subitement quelque chose de catastrophique se passe. Et on l’accuse d’être coupable, mettez-vous à notre place. Tout  le monde est abasourdi, mais nous sommes  sereins quand même parce que nous savons que le bon Dieu est là. La vérité va se savoir un jour ou l’autre. Nous le souhaitons d’ailleurs pour que les guinéens sachent ce qui s’est passé.

Dans la famille, nous sommes comme assommés, mais nous sommes  sereins. Nous croyons que Dieu est là. Dieu qui a mis sa main devant la balle qui allait terrasser Dadis. Quelqu’un qui a été tiré à bout portant à deux mètres qui n’est  pas mort, ce n’est pas de choses comme ça qu’on cherche à fomenter pour l’abattre qui va nous faire perdre espoir. Nous, nous croyons à ce Dieu là et il va rendre justice.

 

 Entretien réalisé par Diallo Boubacar  1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224)655 31 11 12

Créé le 12 juillet 2015 23:20

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces