Régime d’Alpha Condé : Une procédure judiciaire engagée contre l’Etat guinéen devant la Cour de Justice de la Cedeao…

L'ancien président guinéen Alpha Condé

CONAKRY-Une procédure judiciaire est pendante contre l’Etat guinéen devant la Cour de Justice de la Cedeao, a appris Africaguinee.com. Selon nos informations, elle a pour objectif de demander des réparations suite à des préjudices subis par des milliers de citoyens guinéens en 2019, au temps du régime d’Alpha Condé.

Maître Alpha Yaya Dramé, avocat des victimes de Kaporo-arail, Kipé 2 et Dimesse, a saisi cette juridiction supranationale pour demander la « restitution des parcelles » dont ses clients ont été dépossédés.

« Il y a une procédure ouverte contre l’Etat guinéen devant la Cour de Justice de la CEDEAO. Ce que nous demandons devant la Cour de Justice de la CEDEAO, c’est la restitution des parcelles dont les habitants de Kaporo-rails ont été dépossédés », confie maître Dramé.

Cette procédure a été engagée concomitamment avec celle qui était pendante au tribunal de première instance de Dixinn qui a connu son épilogue la semaine dernière. Ce tribunal de Conakry a reconnu « l’illégalité des casses » commises en 2019 et a condamné un ancien haut cadre du ministère de la ville au moment des faits. En revanche, le ministre Ibrahima Kourouma s’est tiré d’affaires, la juridiction s’étant déclaré incompétent. Mais la partie civile se réjouit du verdict.

« Même si la juridiction s’est déclarée incompétente pour statuer sur l’action pénal contre monsieur Ibrahima Kourouma en raison du statut du ministre qu’il avait au moment des faits, le tribunal a quand-même reconnu l’illégalité de la destruction des maisons qui appartiennent aux habitants de Kaporo-rails. Il a reconnu qu’ils en sont propriétaires de leurs biens.  Pour moi, ça vaut tout l’or du monde », soupire maître Alpha Yaya Dramé.

Les destructions des habitations à Kaporo-rails est une plaie pour toute la Guinée, selon l’avocat, qui indique que la première réparation du préjudice est la « reconnaissance du tort ».

« Une action en justice n’a pas nécessairement vocation à voir une personne en prison. Pour moi lorsque le droit triomphe, c’est le plus important. Le fait de constater l’illégalité des actes qui ont été posés dans la dépossession des biens des habitants de Kaporo-rails est primordial. Mon plus grand réconfort ce que le droit soit dit », précise maître Dramé.

A suivre…

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le 17 juillet 2023 13:45

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces