Enseignement Technique : Alpha Bacar Barry annonce les couleurs de la 1ère édition des Olympiades des métiers

CONAKRY-Le ministère de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi, va organiser la première édition des Olympiades des métiers du 26 au 29 avril 2023, à Conakry. En prélude à ce rendez-vous majeur, le ministre Alpha Bacar Barry a annoncé ce mercredi 19 avril 2023, lors d’une conférence de presse qu’en marge de cet évènement, se tiendra également la quatorzième édition de l’assemblée générale du Réseau africain des institutions et fonds de formation professionnelle (RAFPRO).

Le département de l’Enseignement technique dit s’inspirer de l’organisation des journées dédiées au domaine l’année dernière. Au  cours de ces journées le département avait écouté toutes les parties prenantes sur les questions de formaation professionnelle et l’enseignement. Plusieurs données furent recueillies et traitées. Cela a donné lieu à une feuille de route que le ministère a déroulée tout au long de l’année.

« Cette année, nous avons estimé que non seulement nous allons continuer cette activité qui nous permet de nourrir l’essentiel, la réflexion que nous avons pour l’enseignement technique, mais aussi, d’en faire le rendez-vous annuel unique sur des questions d’enseignement technique, de formation professionnelle et d’emploi. Au cours de l’année, nous avons avec l’aide des collègues conseillers et des directeurs également, entamé un processus d’adhésion à un des évènements les plus importants au monde sur l’enseignement technique et la formation professionnelle, que sont les WorldSkills international. Ce sont des compétitions. Les olympiades des métiers qui mettent en compétition dans des filières spécifiques, plusieurs équipes du monde. Il y a des chapitres nationaux, des chapitres continentaux, internationaux… Nous avons participé aux trois instances pour voir comment ça se passer dans le monde entier…

Nous avons discuté avec plusieurs experts et plusieurs structures qui apportent de l’expertise dans le domaine de l’organisation de ces olympiades. Aujourd’hui, nous sommes très heureux de vous dire, que nous allons organiser pour la première fois en Guinée, la première édition des olympiades des métiers de Guinée », a martelé Alpha Bacar Barry.

L’initiative va conduire à l’adhésion de la Guinée aux WorlSkills, mais aussi à la participation de l’équipe guinéenne à la prochaine édition des WordSkills internationaux qui se déroulera à Lyon, en France. Outre les journées de l’enseignement technique, le troisième évènement qui est extrêmement important, c’est la quatorzième édition de l’Assemblée du RAFPRO, a indiqué le ministre.

« L’Office national de formation et de perfectionnement (ONFPP), est membre fondateur de cette organisation. Et cette année, nous recevrons les autres offices et les autres fonds venant des ces différents pays africains. Nous avons voulu faire coïncider cela également aux journées de l’enseignement technique et de la formation professionnelle », a-t-il dit.

Le RAFPRO a été créé en 2006 à Cotonou et compte actuellement treize (13) Institutions et Fonds, couvrant douze (12) pays africains dont la Guinée qui accueillera la semaine prochaine, la 14ème édition de l’Assemblée générale Ordinaire. Son objectif est de développer le capital humain, renforcer l’institution, mobiliser les ressources, créer un réseau d’échanges, selon Lanciné Camara, directeur général de l’Office national de formation et de perfectionnement professionnel (ONFPP).

Il a affirmé que des activités comme la visite de stands, les expositions ‘’Femmes, hommes et métiers, démo Drones »…, seront réalisées au cours de cette rencontre qui va regrouper plusieurs personnes venues des différentes régions de l’Afrique.

Zainoul Abidine Barry

Revenant sur l’organisation des Olympiades des métiers, le président du comité d’organisation a dit qu’une quinzaine de métiers vont compétir. Ils vont mettre aux prises, plusieurs équipes du réseau d’institution de formation, et les gagnants vont se voir primés à la fin de la compétition, a précisé monsieur Zainoul Abidine Barry.

Pourquoi nous voulons tout ça… ?

Première chose, c’est pour poser le débat. C’est pour qu’il y ait une conversation dynamique continue avec les acteurs de l’enseignement technique, de la formation professionnelle mais aussi de l’emploi.

« Nous sommes un pays à fort potentiel minier, dit-on, mais aussi avec un potentiel agricole et surtout une démographie assez jeune qui permet un développement et l’éclosion d’une économie dynamique qui va créer de l’emploi. Pour qu’on puisse transformer cette croissance en opportunité d’emploi pour tous les jeunes, il faut qu’ils puissent être bien formés, qu’ils puissent être dotés de qualification nécessaires pour occuper ces emplois. Nous évoluons dans une sphère sous régionale où la libre circulation des biens et services est consacrée, parce que nous sommes dans une communauté.

Donc les emplois chez nous, nous ne pouvons pas être perpétuellement protégés parce que les guinéens aussi partent dans le cadre de la mobilité professionnelle, travailler dans ces pays-là. La communauté de la Cédéao permet aussi la circulation des compétences. Donc si nos jeunes ne sont pas assez bien formés, ils vont perdre ces emplois dans un cadre de compétition. Nous souhaitons que la compétition soit la règle pour que nous puissions avoir un système économique plus transparent et dynamique », a ajouté  le ministre Bacar Barry.

Au cours de ces journées également, les débats seront posés sur l’adéquation entre les offres de formation et les opportunités d’emploi. A cet effet, les sujets sur les emplois spécifiques seront évoqués ainsi que l’entrepreneuriat, le renforcement des capacités, le développement des contenus de formation et une occasion mise à profit pour les différentes institutions de formation professionnelle de montrer ce qu’elles font. Il y a aura dans ce cas, des expositions des œuvres réalisés par leurs apprenants mais aussi donner des informations nécessaires pour une amélioration du processus d’orientation.

Pendant ces journées, le département de l’enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’emploi compte communiquer sur les opportunités de filières qu’il y a à l’enseignement technique. En outre, les efforts dans le perfectionnement, la reconversion et le fait de s’occuper de la problématique fondamentale de l’emploi, seront abordés. Par ailleurs, Alpha Bacar a informé qu’une rédaction de la politique nationale de l’emploi est en cours. Un panel spécifique sera axé sur cela. Une présentation sera également faite aux parties prenantes sur le programme accéléré pour la création de 20 mille emplois.

Célébrer l’enseignement technique et la formation professionnelle, c’est attirer l’attention sur les métiers techniques et professionnels et surtout mettre un accent particulier sur l’émulation de mérite, a conclu le ministre.

Dansa Camara DC

Pour Africaguinee.com 

Créé le 19 avril 2023 21:47

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces