Guerre en Ukraine : Zelensky rejette la médiation de l’UA… »c’est une tromperie de Moscou »

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a rejeté vendredi 16 juin 2023 l’offre de médiation que lui présentait une délégation de présidents africains, dénonçant une « tromperie » de Moscou en pleine contre-offensive des forces ukrainiennes.

Le ministère ukrainien de la Défense, dans son point quotidien, a du reste souligné que si l’armée ukrainienne se heurtait à la supériorité aérienne et à la puissance de feu des Russes, elle obtenait des « succès tactiques » dans le sud.

« Permettre une négociation avec la Russie maintenant, quand l’occupant est sur notre terre, signifie geler la guerre, geler la douleur et la souffrance », a tranché Volodymyr Zelensky lors d’une conférence de presse conjointe avec les dirigeants africains.

« Il est clair que la Russie essaie à nouveau d’utiliser sa vieille tactique de tromperie. Mais la Russie ne réussira plus à tromper le monde », a-t-il ajouté. « Nous n’allons pas lui donner une seconde chance ».

La délégation menée à Kiev par le président sud-africain Cyril Ramaphosa avait proposé sa médiation, avant de se rendre en Russie.

« Il doit y avoir une désescalade des deux côtés », avait affirmé M. Ramaphosa.

Depuis Saint-Pétersbourg, Vladimir Poutine a de son côté assuré que la contre-offensive ukrainienne n’avait « aucune chance » de réussir, et que les pays occidentaux seraient bien obligés de revenir vers lui, à ses conditions.

« Et nous verrons à quel moment et de quoi nous pourrons parler avec eux », a-t-il lancé.

« Crimes de guerre »

La délégation africaine était arrivée dans la matinée à Kiev. Peu après, la région de la capitale a été visée par une attaque de missiles russes qui a déclenché des sirènes anti-aériennes suivies d’explosions, et fait au moins sept blessés selon la police ukrainienne.

Après Kiev, la médiation africaine doit mettre le cap sur la Russie, où elle doit rencontrer Vladimir Poutine samedi à Saint-Pétersbourg (nord-ouest).

Elle comprend quatre présidents – Cyril Ramaphosa (Afrique du Sud), Macky Sall (Sénégal) et Hakainde Hichilema (Zambie), ainsi que Azali Assoumani (Comores), qui dirige l’Union africaine – et des représentants congolais, ougandais et égyptien.

Elle avait commencé son étape en Ukraine par une visite à Boutcha, cette banlieue de Kiev où l’armée russe est accusé d’avoir massacré des civils.

AFP

Créé le 17 juin 2023 04:05

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

GAC recrute trois (3) superviseurs mine…

jeudi, 11 juillet 24 - 5:43 pm