Dissolution du Gouvernement : Quel sort pour les anciens ministres ?

CONAKRY-La Guinée est sans Gouvernement depuis le 19 février 2024 ! Le Général Mamadi Doumbouya a décidé de congédier toute l’équipe dirigée par le docteur Bernard Goumou. En attendant la formation de la nouvelle équipe, des interrogations planent sur le sort que le CNRD (Comité national du rassemblement pour le Développement) compte réserver aux anciens ministres.


D’autant plus que dans le décret portant dissolution du Gouvernement, le chef de l’Etat n’a pas donné de détails sur les motifs de sa décision. Mais de l’avis de certains, les mesures conservatoires prises contre les membres du Gouvernement dissous laissent peu de doutes. L’équipe de Goumou va devoir « rendre des comptes » si toutefois des preuves de malversations arrivaient à être constatées dans leur gestion.

Dans cette perspective, des commissions chapeautées par des membres du CNRD ont été créées pour voir clair dans la gouvernance des ministères. Les Secrétaires généraux, chargés d’évacuer les affaires courantes sont commis de travailler sur les différents dossiers et de les remonter à la Présidence où les décisions seront prises.

« Ce n’est pas pour rien que le CNRD a décidé de geler les comptes bancaires des membres du Gouvernement limogé et de retirer leurs documents de voyage. Ça en dit long sur ce qui les attend », analyse un acteur de la société civile, qui rappelle qu’en matière de corruption, le Général Mamadi Doumbouya a averti qu’« il n’a pas d’amis ni de protégé ».

Une manière étrange

Les mesures qui ont accompagné cette dissolution paraissent assez particulières, commente l’ancien diplomate François Fall interrogé par Africaguinee.com. « J’ai vu des changements de gouvernement, mais de cette manière-là, c’est là où les gens se posent beaucoup de questions (…) La manière spectaculaire par laquelle les choses se sont passées, c’est ce qui est un peu étrange ».

A Conakry, des citoyens interrogés par Africaguinee.com saluent la dissolution du Gouvernement. Certains réclament d’ailleurs des comptes à l’équipe sortante, comme cela a été le cas au lendemain du 05 septembre 2021.  « A mon avis tous ces ex ministres doivent rendre compte puisqu’ils géraient l’argent du contribuable guinéen », indique Amadou Barry, rencontré à Enco 5.

Avertissement

Pour amener les ministres déchus à ses plier à ses injonctions, le CNRD compte employer la méthode souple mais en cas d’obstruction, l’usage de la force n’est pas non plus exclu.

« Je ne souhaite pas que ça soit un gendarme ou un policier qui vienne récupérer un véhicule ou passeport dans les mains d’un ministre », a déjà prévenu le Général Balla Samoura, haut commandant de la Gendarmerie.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le 22 février 2024 15:05

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , , , ,

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

Logo UNICEF