Déguerpissement à N’zérékoré : Des gendarmes accusés de bavures…

N’ZÉRÉKORÉ-Le jeudi 25 avril 2024, un déguerpissement piloté par la gendarmerie a mal tourné à Boma, sous-préfecture de Samaoé, non loin du centre-ville de Nzérékoré. Des établissements de commerce et un bâtiment à usage d’habitation étaient les cibles de l’opération, mais les victimes s’en indignent et déplorent la méthode utilisée.  Selon un constat fait par un reporter d’Africaguinee.com, toutes les portes des magasins et celles d’une maison d’habitation, ont été arrachées.

Selon nos informations, le domaine sur lequel ces bâtiments sont construits est litigieux.  C’est donc à la grande surprise des occupants que la gendarmerie est arrivée aux environs de 5h ce jeudi pour les contraindre à vider les lieux. Rencontré dans les ruines, le concessionnaire est revenu sur ce qui s’est passé.

« Les gens m’ont appelé à 5h pour me dire que des agents étaient en train d’enlever les portes, casser les murs, jeter les objets des gens dehors pendant que tout le monde était couché. Certains sont sortis sans habits. Je m’apprêtais à aller à la prière quand j’ai reçu l’information. Je leur ai dit de ne pas réagir. A 6h, je suis venu constater qu’ils ont effectivement enlevé beaucoup de portes, saccagé les biens des gens à la maison et dans les magasins. Mais nous ne pouvons rien dire d’abord parce que c’est une question de procédure. Nous allons chercher à savoir ce qui les a poussés à réagir comme ça, sans information, ni rien », nous a confié M. Sow Alpha Hatim, le concessionnaire.

Bah Boubacar, ingénieur hydrologue de formation, est l’un des tenanciers des magasins. Il témoigne : ‘’À ma grande surprise ce matin après ma prière de l’aube, les voisins m’ont informé que des gens étaient en train de casser nos magasins. C’est ainsi que j’ai pris ma moto pour venir constater. A mon arrivée, j’ai trouvé 3 pickups et des gendarmes sont en train de casser les magasins. J’ai trouvé qu’ils ont cassé la première porte. Je me suis adressé au chef de mission, pour qu’ils puissent m’accorder un instant afin que je puisse ouvrir l’autre porte pour ne pas qu’on casse encore le mur. A mon fort étonnement, ils m’ont brutalisé, mais certains parmi eux se sont interposés, ainsi je suis rentré par la porte déjà cassée pour ouvrir la seconde porte.

Cela fait à peu près 4 ou 5 mois, qu’on a reçu un huissier de justice qui est venu nous donner des papiers nous insinuant qu’ils vont venir casser ici un jour. Mais ils nous ont dit de nous référer au concessionnaire. Nous sommes allés voir le concessionnaire qui nous a dit de rester tranquille. C’est ainsi qu’à notre fort étonnement, on nous a appelé pour nous informer qu’ils sont en train de casser’’, témoigne M. Bah Boubacar.

Qu’est-ce qui serait à la base de cette descente inopinée des forces de l’ordre dans cette partie de Boma située sur la route nationale ? Selon nos informations, un litige qui date de 1997 serait à l’origine.

« Il y a une procédure judiciaire qui s’est passée entre lui et notre client depuis 1997. Ils ont fait le jugement à Nzérékoré, c’est notre client qui a eu raison. Donc il est venu construire une maisonnette sur la parcelle. En 2008, il m’a vendu la parcelle. Quand j’ai commencé le travail, la même famille est venue nous menacer. Je suis allé directement voir mon tuteur, pour l’informer. Il a donc décidé de faire appel à la cour d’appel de Kankan afin de mettre un terme au différend. Le procès s’est tenu, il l’a encore gagné le procès. Ils m’ont donné l’autorisation de travailler. Donc depuis 2009, j’ai fait cette construction. Les gens sont là, les magasins fonctionnent bien. Quand aujourd’hui je vois cet acte, je ne connais vraiment pas la cause.

Ils ont une fois envoyé un préavis aux occupants du magasin pour leur demander de libérer les lieux en deux jours. Il y a 5 mois de cela, nous avons observé ce qui se passait et on n’a rien compris dedans. Donc nous aussi nous sommes restés tranquilles. Depuis, c’est aujourd’hui qu’ils sont revenus à 5h du matin nous déranger. Moi je n’ai plus de force sauf aller voir les autorités. Ce sont elles qui vont trancher », explique M. Sow Alpha Hatim avant de déplorer l’attitude des gendarmes.

’Je déplore, le fait de venir déranger mes locataires et leurs familles, pendant que tout le monde est couché. Cela m’a beaucoup touché. Dans ces genres de situations, on préférerait la mort. Ces genres d’humiliation dépassent la limite. Ça nous a beaucoup touché. Je demande à la justice de faire mieux. Ce que nous connaissons, quand tu achètes une parcelle, on te délivre une attestation de vente, on te délivre un plan de masse, une autorisation de construire et tu viens faire ton travail. Pour le moment, je détiens l’attestation de vente, le plan de masse, l’autorisation de construire et les grosses des jugements de N’zérékoré et de Kankan ’’, soutient-t-il.

« Je déplore leur manière de faire. Ils pouvaient venir nous informer ou venir fermer. Nous n’y sommes pour rien. Nous nous sommes des locataires et le litige c’est entre eux et le concessionnaire. Ils pouvaient venir nous dire de quitter dans l’intervalle de 10 jours ou venir mettre des cadenas et nous dire de ne pas venir. Mais leur manière de défoncer, de casser tout, c’est ce que je déplore le plus », martèle M. Bah Boubacar, l’un des magasiniers.

Interrogé sur cette affaire, la gendarmerie de Nzérékoré confie avoir reçu une injonction venant de la cour d’appel de Kankan, l’autorisant à déguerpir les occupants de ces bâtiments. Elle réfute d’ailleurs les accusations portées contre elle par des citoyens.

’Ce sont des huissiers de justice qui ont la charge de faire quitter les gens. Ce sont eux même qui prennent des gens pour arracher les portes. La gendarmerie est là uniquement pour les sécuriser dans l’exercice de leurs fonctions’’, soutient une autorité militaire.

A suivre !

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant Régional d’Africaguinee.com

A Nzérékoré.

Tél. (00224) 628 80 17 43

 

Créé le 26 avril 2024 16:06

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_