Coopération scolaire : Les élèves des écoles « Bah-Kane » échangent avec leurs camarades de l’école « Izumi » du Japon

CONAKRY-Les Écoles « Bah-Kane » à travers sa politique de coopération avec les écoles étrangères, a organisé un débat de haut niveau entre leurs élèves et l’école « Izumi » du Japon, un établissement scolaire situé au centre de la ville de Sakata. Cette rencontre d’échanges entre apprenants a eu lieu ce jeudi 7 mars 2024, dans l’enceinte de l’école primaire « BAH-KANE » sise à Simambossia, dans la commune de Ratoma. Cet important événement a connu la présence d’importantes personnalités dont l’ambassadeur du Japon accompagné de ses conseillers. A côté, les deux fondateurs des Écoles BAH-KANE étaient également présents.

Dans son allocution introductive, Elhadj Djouma Bah, l’un des fondateurs des écoles BAH-KANE s’est dit honoré de la présence de l’ambassadeur du Japon en Guinée à cet échange, tout en expliquant l’importance cette initiative.

« On a été très honoré par la visite de son Excellence Monsieur l’ambassadeur du Japon en République de Guinée. Je dois préciser que moi-même, je suis un ancien du Japon. J’ai étudié au Japon, j’ai travaillé un peu et puis j’ai servi à l’ambassade du Japon. Donc, j’ai entretenu des relations avec l’ambassade et comme ils savent que j’anime des structures scolaires, ils ont sollicité à ce qu’on mette en relation les élèves de notre école et quelques élèves du Japon. L’objectif, c’est pour échanger un peu sur la présentation d’abord de chaque école de son pays, des modes de vie, de la culture et procéder à des petits jeux entre les enfants. C’est donc une très bonne initiative de l’ambassade du Japon à travers sa section culturelle pour matérialiser la coopération culturelle entre le Japon et la Guinée”, a-t-il dit à l’entame de ses propos.

Le premier avantage d’enseignement qu’on peut tirer de cet événement, c’est le fait de la dématérialisation de la formation, ajoute-t-il. “Nos enfants étaient ici Simanbossia à Conakry, dans notre école. Les enfants du Japon étaient à Sakata dans leur école et ils se voyaient à travers la connexion zoom. Donc, les enfants se voient, ils comprennent à partir de cet instant là l’importance des nouvelles technologies, l’importance de l’informatique. Les enfants guinéens parlaient en français et les autres parlaient en japonais. On a procédé à une traduction, ça aussi, ça peut susciter chez les enfants l’amour des langues étrangères, donc à avoir envie d’apprendre le japonais et les langues étrangères pour faciliter leur communication, leur compréhension avec leurs camarades des autres pays. Le 3ème, c’est de voir une personnalité comme l’ambassadeur, avec tout son personnel, venir au niveau de l’école. Et les enfants parlent directement avec lui, donc ça leur donne le courage d’aborder, d’affronter les hautes personnalités”, a renchéri Elhadj Djouma Bah.

Les écoles « BAH-KANE » comptent démultiplier ce genre d’initiatives à l’avenir pour leurs élèves en signant des partenariats avec d’autres pays.

Notre slogan ici, aux écoles BAH-KANE, c’est la rigueur dans l’excellence. La rigueur, c’est apporter toute la discipline dans l’apprentissage, toute la discipline comportementale, toute la discipline au niveau de l’encadrement. Et l’excellence c’est de faire en sorte que les enfants puissent, au-delà des apprentissages ordinaires, aller vers d’autres méthodes de réflexion et d’actions. Et donc nous avons un partenariat très solide. Nous sommes au point de signer un partenariat avec une école marocaine qui est dans le domaine de la digitalisation. Elle va apporter son savoir-faire aux écoles BAH-KANE et elle va offrir des bourses aux meilleures au baccalauréat pour aller étudier au Maroc. Donc, les bourses seront 100% gratuites. Et parallèlement à ça, nous sommes avec les Japonais et nous sommes en train de développer d’autres types de partenariats avec des écoles canadiennes. Tout ceci c’est pour créer l’ouverture d’esprit à nos élèves, l’ouverture de champ d’actions à nos élèves pour leur plein épanouissement« , a ajouté le co-fondateur des écoles « BAH-KANE ».

De son côté, son Excellence KATO Ryuichi, l’ambassadeur du Japon en Guinée est revenu sur l’objectif de cette initiative tout en exprimant le souhait de l’élargir dans d’autres écoles en Guinée.

On a organisé une séance de travail en ligne entre l’école primaire du Japon et les écoles Bah-Kane de Guinée, pour échanger sur les activités culturelles entre les deux pays. Cette rencontre vise également à renforcer les liens culturels entre la Guinée et le Japon. Cette fois-ci, c’est au niveau de l’école primaire. L’école est située dans la ville de Sakata. Sakata est ma ville de naissance. Le directeur de l’école primaire de d’IZUMI est un ami à moi. C’est la raison pour laquelle on a discuté de comment on peut renforcer le lien entre les deux. D’où l’organisation de cette rencontre. Dans le temps, nous aimerions élargir ce genre d’activité notamment pour les tout-petits et les jeunes dans d’autres écoles du pays, afin de leur ouvrir les yeux sur le monde. C’est vraiment important tant pour les Guinéens que pour les élève Japonais« , a souligné l’ambassadeur.

Au nom de tous les élèves des écoles BAH-KANE, Aly Badara Konaté a remercié les dirigeants de son école et l’ambassadeur du Japon en Guinée pour cette initiative en faveur.

 » C’était une expérience formidable. J’ai beaucoup aimé le fait d’échanger avec les élèves du Japon. J’ai appris un peu sur leur culture. J’ai retenu quelques mots de leur langue aussi. Je souhaite qu’on pérennise des rencontres de ce genre. Si c’est possible même chaque année qu’on ait un autre pays. J’ai beaucoup aimé leur culture, j’aimerais un jour visiter le Japon« , a-t-il fait savoir.

Mamadou Yaya Bah 

Pour Africaguinee.com 

Créé le 7 mars 2024 17:16

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , , ,

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces