Concours d’accès à la fonction publique : Des précisions sur les ‘’sous’’ payés par les candidats

CONAKRY- Depuis la dissolution du gouvernement le 19 janvier 2024, de nombreux candidats au recrutement à la fonction publique s’inquiètent sur le sort des « 100 000 Gnf » qu’ils ont versé en soumettant leur candidature.


Si officiellement un mouvement d’ensemble n’est pas créé, mais sur les médias sociaux notamment sur (Facebook du groupe Meta), nombreux font des publications en se demandant si le ministre Julien Yombouno, n’est pas parti avec l’argent collecté dans le cadre de ce concours.

Interpellé par un journaliste d’Africaguinee.com à propos, un responsable du département a fait savoir que l’ex ministre du travail et de la fonction publique ne serait pas associé à la gestion de cet argent versé par les candidats :

« C’est un compte qui a été créé au nom du concours. C’est là-bas que l’argent a été versé. Le montant n’a pas été touché. C’est pour le processus du concours que l’argent sera utilisé. Ce n’est pas quelque chose à se partager. On a collecté l’argent pour ce concours et tout ce qui adviendra », a expliqué notre source.

Parlant du processus du paiement et de la gestion, notre informateur fait savoir que sur le compte orange money créé à cet effet, chaque vendredi, le montant récolté est vidé et aussitôt versé au trésor public puis à la banque centrale.

« L’argent a été reçu pour le concours, donc ça va être utilisé dans ça. Le concours aussi sera organisé. Le processus est déjà lancé, il va aller au bout. Pour ce qui est de la date, je ne peux me déterminer mais par rapport à l’argent, il n’y a pas à s’inquiéter car ce n’est pas sur le numéro du ministre que ça été versé », a précisé notre informateur.

Début janvier 2024, le ministère du travail et de la fonction publique a dévoilé une liste provisoire des candidats présélectionnés dans le cadre de ce concours.

« C’est une présélection pour le moment. Il y a eu des gens qui ont soumis leurs dossiers dont certains les leurs ont été validés. D’autres candidats ont des dossiers illisibles qui ont été rejetés. Maintenant, si on arrive à faire une deuxième analyse des dossiers et on trouve que les dossiers sont utilisables, les personnes concernées pourront se retrouver parmi les validées. C’est une présélection qui est d’abord faite, il y aura par la suite la sélection définitive », a précisé notre interlocuteur.

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com 

Créé le 24 février 2024 11:37

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

Logo UNICEF