Conakry : Quel sort pour les familles victimes d’inondations ?

Inondation sur l'autoroute le Prince à Conakry, le 04 juillet

CONAKRY-Début juillet, plusieurs quartiers de la capitale Conakry ont été victimes d’inondations. Dans la commune de Matam, le quartier Dabondy rails a été durement impacté. Ce quartier insalubre situé dans les faubourgs de la banlieue sud de la capitale guinéenne, le pire a été évité de justesse le 04 juillet dernier. Plusieurs familles ont été piégées par les eaux dans leurs domiciles.  Certains habitants ont été réveillés par torrents d’eau. Une vingtaine de familles ont été touchées par ces inondations. 


Un reporter d’Africaguinee.com a fait un tour dans ce quartier où les citoyens vivent dans la psychose permanente pendant la saison des pluies. Pour Abdoulaye Yamah Soumah, l'insalubrité est la cause principale des inondations. Il interpelle les autorités.

"En début juillet, la pluie a causé des dégâts énormes dans mon quartier. Presque chaque année, c’est comme ça. Plusieurs maisons d’habitations ont été inondées. Au total on a dénombré 29 victimes d'inondation dans notre quartier. Franchement le manque de civisme des citoyens est l'une des causes de ces inondations parce que les caniveaux sont remplis d'ordures et il n'y a pas de passage pour les eaux de ruissellement. Nous demandons aux autorités de nous aider à faire face à ce problème", appelle le Chef de quartier de Dabondy Rails. 

Mohamed Aly Sylla est le chef du secteur 2 du quartier Dabondy Rails. Il pointe du doigt le laxisme des autorités communales, incapables, selon lui, de curer les caniveaux bouchés par les ordures.

"Il y a un grand fossé dans notre quartier ici malheureusement il est rempli d'ordures. C'est ce caniveau qui draine les eaux de ruissellement vers la mer mais il est complètement bouché. Nous sommes allés à la Mairie de Ratoma et au niveau de CBK pour les informer. Les gens de CBK nous ont donné un papier pour demander l'autorisation de curer le caniveau, mais la mairie n’a jusqu'à présent rien dit. Donc c'est à cause de ce caniveau qu'il y a inondation dans ce secteur", dénonce Mohamed Aly Sylla. 

En plus de Dabondy, plusieurs autres quartiers de Conakry ont été frappés par des inondations ces derniers jours. C'est le cas par exemple de Lambandji, dans la commune de Ratoma. Ousmane Barry est l'une des victimes d'inondation dans ce quartier de la banlieue nord de Conakry. 

"C'était le jeudi dernier dans les environs de 3h du matin. On a été réveillé par les torrents d’eaux.  A mon réveil, ma chambre était complètement inondée. Mon congélateur même flottait dans l'eau. Avant d'entrer dans notre maison, l'eau a fait tomber deux cours, le mur de la cour de notre voisin et celui de notre cours. J'ai perdu beaucoup d'objets de valeur, mes téléphones, mon congélateur, mon matelas, lit, et presque tous les habits de ma femme, mon enfant et moi, du riz et beaucoup d'autres choses", a témoigné ce père de famille. 

Le quartier Mackia Touré également n'était pas épargné par ces inondations. Mamadou Bah habitant du quartier nous a confié qu'il avait perdu beaucoup d'objets de valeur dans les inondations causées par les grandes pluies.

"Le lundi dernier nous avons été victimes d'inondation. La pluie nous a réveillé vers 3h du matin. Heureusement pour nous, j'ai eu l'idée de couper le courant avant de sortir dehors pour appeler les gens pour nous venir au secours. Franchement on a perdu beaucoup de choses, nos habits, des sacs de riz, des congélateurs. Nos voisins également ont été victimes, ils ont perdu beaucoup d'objets", a témoigné ce citoyen. 

Daouda Pendessa est couturier dans ce même quartier. D'après son témoignage, les grandes pluies qui se sont abattues sur Conakry lui ont causé des pertes énormes. 

"La forte pluie qui s'est abattue sur Conakry le lundi dernier nous a causé beaucoup de dégâts. Il y a eu inondation dans mon atelier de couture. J'ai perdu mon réfrigérateur, des machines à coudre et beaucoup d'habits. En ce qui concerne les habits, j'ai perdu 15 complets non cousus et une vingtaine d'autres complets cousus. Ma voisine également victime a perdu beaucoup d’objets ", a témoigné cet habitant du quartier Mackia Touré.

Boubacar Traoré est vendeur du ciment dans ce même quartier. Assis dans son magasin, le regard perdu dans le vide, ce citoyen affirme avoir perdu 100 sacs de ciments pendant ces inondations. 

"On n'a jamais été inondé comme ça auparavant. J'ai enregistré beaucoup de pertes. Au total, l'eau a gâté 5 tonnes de ciments dans mon magasin. Et les sacs qui restent dedans aussi sont mouillés. Nous demandons à l'Etat de nous aider parce qu'on a beaucoup perdu. Je suis un père de famille nous demandons de l'aide pour qu'on puisse au moins rembourser les pertes", a affirmé cet autre citoyen. 

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com 

Tel : (00224) 666 134 023

Créé le 12 juillet 2022 16:53

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces