Affaire « excréments mélangés avec de la nourriture » : Mamadou Barry alias Kéla-la-lafidi conduit en prison…

KANKAN- L’étau se resserre autour de Mamadou Barry alias Kéla-la-lafidi qui a été placé en détention. Ce jeune vendeur de riz a été arrêté à Siguiri le week-end dernier après avoir été vaguement accusé sur les réseaux sociaux de mélanger ses « excréments » aux aliments qu’il vend à ses clients. L’affaire a fait scandale !


Il a été déféré à Kankan où il a été longuement auditionné avant d’être placé en détention à la maison centrale de Kankan.  Interrogé sur cette question, le tout nouveau procureur de la république près le tribunal de première instance de Kankan a confirmé l’information et apporte des précisions.

Ce dossier avait fait une psychose dans l’essor judiciaire de Kankan. Nous avons été informés par beaucoup de citoyens de la présence ou de l’existence de ce nommé alias Kê là Lafidi qui, selon eux serait condamné et placé à la maison centrale de Kankan. Après avoir reçu cette rumeur, aussitôt nous avons procédé à des vérifications dans les registres d’exécution, aussitôt des vérifications à la maison centrale, nous n’avons pas eu de trace. Ce qui voudrait dire que la toute première rumeur relative à son interpellation et sa condamnation n’est pas du tout vraie au niveau du parquet de Kankan.

Mais à partir de cette rumeur qui court dans le ressort de la ville de Kankan, en ma qualité de procureur de la république représentant de la société, j’ai aussitôt mis en branle les officiers de police judiciaire. La machine étant mise en marche nous avons procédé à l’interpellation de ce monsieur qui s’appelle Mamoudou Barry alias Kê là Lafidi dans l’essort de la justice de Siguiri.

Son interpellation par le commissariat urbain de Siguiri « Balato » en rapport avec le parquet d’instance de Siguiri, vu que la rumeur aurait pour origine le parquet de Kankan et que c’est à Kankan que ce nommé kê là Lafidi procédait à la vente du riz, nous avons demandé le transfèrement de ce suspect à notre parquet. Nous l’avons reçu il y’a 24 heures. J’ai instruit au directeur de la sûreté de dresser un procès-verbal, à réunir les preuves, entendre les témoins, à se transporter sur les lieux de vente où il est question selon les rumeurs que ce suspect aurait mélangé ses excréments à la nourriture.

Parce que c’est quelque chose de très dangereux. Puisque c’est ce que nous qualifions en tant que représentant de la société l’administration des substances nuisibles dans un aliment. Ça constitue un danger pour la santé publique. La santé publique des citoyens est une préoccupation pour nous poursuivant. C’est pourquoi, j’ai veillé à ce que cette procédure soit déférée et heureusement aujourd’hui kê là Lafidi fût déféré à mon parquet », explique M. Marwane Baldé.

Et d’ajouter : “Après examen du procès-verbal dressé par les officiers de police judiciaire j’ai jugé utile pour une bonne administration de la justice dans un cadre légal de procéder à l’ouverture d’une information judiciaire en saisissant le juge d’instruction pour des enquêtes approfondies. C’est pour vous dire que l’enquête est ouverte à mon parquet pour procéder à l’information judiciaire pour avoir les éléments constitutifs de cette rumeur qui courait dans la ville de Kankan. Pour l’instant, à ma qualité de représentant du ministère public, j’ai requis à ce que le juge d’instruction le place sous mandat de dépôt”, a-t-il précisé.

Depuis Kanakan, Facély Sano

Pour Africaguine.com

Créé le 26 janvier 2024 08:04

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

Logo UNICEF