Affaire 5000 milliards : « C’est une combine inflationniste », selon les forces sociales

CONAKRY- La levée des « 5000 milliards Gnf » auprès des banques par le Gouvernement de transition continue de susciter des réactions. Si les autorités de la transition évoquent une opération normale destinée à combler le déficit budgétaire pour financer des infrastructures prioritaires, au sein de la société civile la prudence est de mise. Certains évoquent un « scandale » dont les conséquences seront désastreuses pour l’économie dans un futur proche.  Ce samedi 07 octobre, le Forum des Forces sociales de Guinée (FFG) a évoqué des risques de faillite de certaines banques.

« Effectivement, il y aura un effet d’entraînement. Ce que les banques cherchaient à gagner avec risque, aux entrepreneurs, aux secteurs privés de façon globale, elles sont rémunérées de la part de l’Etat sans risque…Nous allons avertir les banques sur leur combine-là, avec le CNRD.  Heureusement, ils ont dit que c’est sur 2 ou 4 ans, que ça va être remboursé. Cela veut dire qu’après la transition, cette combine-là va être évaluée à la suite de la transition pour savoir quelles était l’opportunité, en quoi cela rimait à l’intérêt de la nation. Donc, c’est un accord inflationniste. C’est un accord qui va rendre davantage très cher le panier de la ménagère, qui va sevrer le secteur privé des prêts, parce que déjà, l’Etat a rémunéré les banques, elles n’ont plus à chercher quelque chose auprès du secteur privé« , a alerté Abdoul Sacko, coordinateur du Forum des Forces sociales de Guinée.

Abdoul Sacko

Le ministre de l’Economie et des Finances et le Gouverneur de la banque centrale ont annoncé récemment que l’inflation en Guinée est autour de 6 à 7%. Avec cette réalité, les acteurs sociaux s’interrogent sur la stratégie qu’a adoptée la Banque centrale de la République de Guinée, en vue de s’endetter autour de 13%.

« C’est donc inimaginable que le taux soit à 6% et que la banque centrale fixe un emprunt à 13%. C’est extraordinaire […] », dénoncent les forces sociales.

« Il revient au peuple de continuer à suivre la politique monétaire du CNRD. Sinon nous allons tous périr par la faim dans les maisons. Aujourd’hui, le citoyen guinéen doit faire un peu d’introspection. Se dire, est-ce que c’est comme ça que j’ai envie de vivre continuellement ? Est-ce que c’est comme ça que mes enfants doivent vivre aussi jusqu’à leur mort ? Donc à travers ces réponses, peut-être on aura d’ici à quelques mois, de nouveaux citoyens qui sont conscients de leurs droits et qui vont faire leurs devoirs« , a indiqué M.Sacko.

 

Dansa Camara DC 

Pour Africaguinee.com 

Créé le 8 octobre 2023 10:07

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

GAC recrute trois (3) superviseurs mine…

jeudi, 11 juillet 24 - 5:43 pm