Ministère du Commerce : Louopou Lamah défend son bilan… « discours »

CONAKRY-Les passations de pouvoirs se poursuivent à la tête des départements ministériels, suite à la Nomination du Gouvernement « Bah Oury ». C’est dans ce cadre que la ministre du Commerce, de l’Industrie et des PME,  Louopou Lamah a officiellement transféré ses responsabilités, ce samedi 16 mars 2024 à Dre Diaka Sidibé.

L’évènement qui s’est tenu dans les locaux du ministère du Commerce a réuni des membres du CNRD, ceux du Gouvernement dont leur Secrétaire Général, du vérificateur Général de Guinée, ainsi que des cadres et travailleurs du Département.

Madame Louopou Lamah a saisi l’occasion pour égrener en dix (10) points les actions phares qui ont été menées au sein du département de novembre 2022 jusqu’au 19 février 2024, sous sa Direction.

« En ce moment solennel de transfert de responsabilité entre Mme la ministre Dre Diaka SIDIBE et moi-même, je rends grâce à Dieu le tout Puissant, le tout Miséricordieux pour m’avoir accordé la santé et tous ses privilèges afin d’assumer les fonctions de Ministre du Commerce de l’Industrie et des PME, de novembre 2022 au 19 février 2024.

Je voudrais à cet effet, exprimer toute ma gratitude et ma reconnaissance à Son Excellence le Président de la République, Chef de l’État, le Général de Corps d’Armée, Mamadi DOUMBOUYA, pour la confiance sans cesse renouvelée en ma modeste personne, afin de contribuer au processus de refondation de notre pays amorcé depuis le 05 septembre 2021.

Dans l’exercice de cette fonction, j’ai bénéficié de l’accompagnement constant et de la disponibilité sans faille de mon cher époux, de ma famille, de mes amis, de mes valeureux collaborateurs de service, des collègues membres du Gouvernement, des membres du CNRD, de la Primature et des personnes ressources. Soyez-en tous remerciés.

Aussi, je voudrais féliciter Mme la ministre Dre Diaka pour sa nomination à la tête du ministère du commerce de l’industrie et des PME. Mme la ministre, je vous souhaite plein succès dans votre noble et exaltante mission.     

Chers collaborateurs

Distingués invités,

Je voudrais vous présenter succinctement en dix (10) points les actions qui ont été menées au sein du département de novembre 2022 jusqu’au 19 février 2024. Sous mon leadership, les résultats obtenus ont été le fruit d’un travail d’équipe, d’un suivi rigoureux de notre Plan d’Actions Opérationnel 2023-2024 et de l’engagement de tous mes collaborateurs. Je leur dis merci pour leur travail accompli et leur disponibilité.

  1. De l’amélioration de la performance du ministère, des conditions de travail et du cadre de vie

L’étude diagnostique organisationnelle, institutionnelle, technique et financière du Ministère a été réalisée, grâce à une collaboration entre le Cabinet SYNEX CONSULTING et les services centraux et déconcentrés du Ministère. Parallèlement à ce processus, le Ministère a initié et mis en œuvre tous les vendredis, la formation interne des cadres dénommée « Friday training » contribuant ainsi au renforcement des capacités de plus de 500 cadres en management et gestion administrative et en gestion de la qualité ;

Nous avons élaboré les différents outils pour la prise en compte du genre et de l’équité ainsi que de la situation des personnes vulnérables et à mobilité réduite.

La propreté des locaux a été maintenue sous le contrôle systématique du Service Hygiène Santé Sécurité du Ministère.

20% du budget du Ministère a été effectivement transféré aux services déconcentrés, conformément aux instructions de Monsieur le Premier Ministre ;

Nous avons acquis vingt-neuf (29) véhicules, un (01) bus de 50 places et seize (16) motos au compte du Cabinet, de la CCIAG, du projet développement des chaînes de valeur agricoles, de l’ONCQ et de l’AGUIPEX ;

  1. De l’approvisionnement du marché national en denrées de première nécessité, de l’allègement du panier de la ménagère et de la stabilité des prix

De 2022 à 2023, nous avons, en collaboration avec la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Artisanat de Guinée (CCIAG), mis à la disposition des populations sur toute l’étendue du territoire national, les denrées de grande consommation dont plus 1000 000 TM de Riz;

384 000 TM de sucre ; 720 000 TM de farine ; 384 000 TM d’huile raffinée ; 18 000 TM d’oignon et 172 000 TM de produits carnés.

Nous avons pu maintenir les prix relativement stables en dessous de 10% de variation, dans un contexte international de crises sanitaire, sécuritaire et climatique, marqué par une flambée généralisée des prix desdites denrées,  grâce  à l’application  par la Direction Générale des Douanes, de la valeur mercuriale sur le riz et le sucre et la mise en œuvre des protocoles d’accords signés avec la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Artisanat de Guinée (CCIAG), la Fédération Nationale des Boulangers et Pâtissiers de Guinée, la Fédération des marchands de Bétails, du petit ruminant et Bouchers de Guinée ainsi que  l’application des Arrêtés portant interdictions temporaires d’exportation des produits vivriers et de réexportation des produits bénéficiant d’allègement fiscaux et douaniers de l’Etat.

Pour le renforcement du dispositif de contrôle des prix et de la lutte contre les mauvaises pratiques, le Corps des Agents Assermentés a été créé, opérationnalisé et déployé sur le terrain ; le numéro vert « 142 » a été mis à la disposition des consommateurs ;

  1. De la préservation de la santé des consommateurs, de l’application de normes, de la transparence des transactions commerciales et de la protection des consommateurs

Nous avons amélioré la qualité des analyses du laboratoire de l’Office National de contrôle de qualité (ONCQ) à la suite de l’acquisition de nouveaux équipements de points et du renforcement des capacités du personnel. A ce titre, le délai d’analyse des produits a été réduit, passant de 7 jours à 3 jours au maximum avec une nette précision des analyses et de la lecture des paramètres ; 4 145 produits alimentaires et non alimentaires ont été analysés ; 1 690 campagnes d’inspections et de contrôles ont été organisées ; 2 386 Tonnes de produits impropres à la consommation ont été détruits.

Également, 58 normes ont été adoptées dans les domaines agro-alimentaire et matériaux de construction.

31 397 instruments de mesure  ont été vérifiés et contrôlés.

75 unités industrielles évaluées du point de vue respect de la conformité aux normes.

152 unités industrielles contrôlées du point de vue respect de la règlementation.

  1. Du développement industriel et de la diversification du tissu économique

La politique nationale de développement industriel (PNDIG) a été élaborée et adoptée grâce à un partenariat avec l’ONUDI et l’Union Européenne.

Ce partenariat se poursuit dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’actions définit par la PNDIG.

 Des ateliers régionaux de vulgarisation de ladite politique ont été organisés à Conakry, Kindia, Labé, Mamou, Faranah et N’Zérékoré, touchant ainsi 650 acteurs représentant de l’administration publique, du secteur privé, de la société de civile, des organisations paysannes et des partenaires techniques et financiers.

Dans la perspective de la création et du développement des Parcs Industriels, nous avons acquis en plus de la zone industrielle de Fandjé qui est de 30 ha, quatre (4) autres zones industrielles dont Kouria 272 ha, Massaya 106 ha; Tanène 150 ha et  Friguiagbe 200 ha.

  1. De la promotion des PME et du Contenu Local

Les textes d’application de la Loi portant contenu local ont été élaborés et validés (01 Loi, 02 décrets et 02 Arrêtés) ;

2 000 PME et 600 cadres ont été outillés sur les différents aspects du contenu local ;

Des campagnes de sensibilisation sur le contenu local ont été organisées en collaboration avec la Bourse de Sous-Traitance et des Partenariats et la Société SIMFER (Rio Tinto). 

La célébration de la Journée Mondiale des PME le mois de juin de chaque année a également servi de cadre à la vulgarisation de la loi portant contenu local.

  1. De la Promotion des investissements et du Secteur Privé

Nous avons suivi et contrôlé 158 projets sur 255 agréés au code des investissements. Ces 158 projets ont réalisé un total d’investissements de près de 600 Millions d’euros et créés 7 555 emplois dont 6 900 guinéens ;

Plus 17 000 entreprises ont été formalisées sur toute l’étendue du territoire national ;

L’attractivité des investissements a été renforcée avec l’organisation du Guinea Investment Forum (GUIF) dont la troisième édition s’est tenue les 05 et 06 mars 2024, à Conakry.

Nous avons élaboré et validé les outils pour l’opérationnalisation du  Guinea Business Forum (GBF) ;

  1. De la promotion des exportations

Nous avons promu les produits guinéens à travers notre participation à quatre (04) foires internationales, deux (02) missions commerciales au Maroc et en Allemagne, en partenariat avec le ministère de l’Agriculture et de l’Elevage (MAGEL) et le Ministère des Affaires Étrangères. A cela s’ajoute l’accompagnement de l’organisation de 15 foires nationales dont la plus grande est la foire internationale de Guinée (FIG).

Une « Caravane Export » a été organisée dans les régions administratives pour informer et sensibiliser les acteurs nationaux aux enjeux de la propriété intellectuelle (PI) et sur les procédures d’exportation.

Nous avons également élaboré le règlement d’usage de la marque d’Etat « BRANDING NATIONAL » et transmis la demande de communication aux Etats membres de l’OMPI pour sa protection.

  1. De l’harmonisation de la CCIAG et de la CGE-GUI

Nous avons pu mutualiser les efforts du Secteur Privé guinéen au sein de deux (02) institutions, notamment la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Artisanat de Guinée et le Patronat unifié dénommé la Confédération Générale des Entreprises de Guinée (CGE-GUI).

Ces institutions travaillent étroitement avec le MCIPME sur toutes les questions d’intérêts économiques et commerciales tant au niveau national qu’à l’international et constituent d’ailleurs le plier sur lequel repose le Cadre permanent de concertation Etat-Secteur Privé dénommé GBF, piloté par la Direction Nationale de la Promotion du Secteur Privé (DNPSP) du MCIPME.

  1. De la digitalisation des processus pour l’amélioration du service public

Des outils et plateformes ont été mis en place parmi lesquels nous pouvons citer :

  • Le « Dashboard » au niveau de l’Agence Guinéenne de Promotion des Exportations (AGUIPEX) qui permet de générer des informations sur les pays d’import et d’export, les différents produits et leur quantité, les types de certificats émis et les recettes générées.
  • « L’APIP Analytics » à l’Agence de Promotion des Investissements Privés (APIP) qui permet de générer les principaux indicateurs sur les investissements privés et la création d’entreprises.
  • « le SIM-Prix » à la Direction Nationale du Commerce Intérieur et de la Concurrence (DNCIC) qui donne toutes les informations sur les prix.
  1. De la mobilisation des recettes non fiscales

Nous avons enregistré une augmentation de 14, 74 %, des recettes mobilisées par le Service DDI/DDE, passant de 136 Milliards de GNF en 2022 à 156 Milliards de GNF à la date du 24 novembre 2023.

Chers collaborateurs

Distingués Invités

Après avoir énuméré brièvement les résultats obtenus, je voudrais m’adresser à Mme la ministre entrante.

Mme la ministre, notre ambition a toujours été de répondre aux attentes des populations guinéennes en matière de bien-être, en offrant un service de qualité et en s’assurant de la disponibilité des produits de première nécessité à des prix abordables.

Ce travail, cet objectif, demeure plus que jamais d’actualité. Nous avons  été très  honorés de participer à bâtir les fondements de la nouvelle Guinée suivant les orientations du Président de la République, le Général Mamadi DOUMBOUYA

Sur ces bases, je voudrais vous énumérer les dix (10) instances qui solliciteront votre attention dès votre prise de fonction, à savoir:

  1. Le suivi du processus d’importation des 142 000 TM de riz blanc (25% brisures) octroyées à la Guinée par l’Inde en août 2023, dont les premières quantités de 15 000 TM seront débarquées au port de Conakry en ce mois de mars 2024.
  2. La finalisation du processus d’adoption de la Loi portant Autorité de Régulation du Contenu Local (ARCL) se trouvant présentement au CNT et l’organisation des ateliers régionaux de vulgarisation de la Loi portant contenu local et ses textes d’application.
  3. La finalisation du processus de recrutement du Cabinet devant réaliser les études de faisabilité de : l’huilerie de Dabola, l’usine de jus de fruits de Kankan et l’usine de thé de Macenta, dans le cadre de la relance des unités industrielles.
  4. L’achèvement des chantiers : Rénovation, extension et équipement du siège du MCIPME, rénovation, extension et équipement du Centre Pilote de Technologies Industrielles (CPTI) et construction de la voie d’accès du Centre d’Appui aux PME (CAPME) de petit simbaya d’une distance de 754 mètres.
  5. Le lancement et l’opérationnalisation du cadre permanent de concertation Etat- Secteur Privé dénommé « Guinea Business Forum » (GBF) et la révision du Code des Investissements.
  6. Le lancement et l’opérationnalisation du SIM-PRIX et du bulletin mensuel des prix.
  7. Le suivi du projet de décret portant nomination des membres du Comité National Consultatif Permanent des prix et de la Concurrence.
  8. La finalisation du processus d’accréditation de l’ONCQ dont 03 phases sur 04 sont validées.
  9. La finalisation du processus d’affectation à deux sociétés, du site de l’EX-complexe textile de Sanoyah pour la réalisation des projets d’investissement, dont le coût du «TICKET D’ENTREE » est de quatre millions, quatre cent mille dollars américain (4 400 000 dollars américain).  51% du montant est   déjà disponible au Trésor Public dans un compte dédié à cet effet.
  10. Le soutien à la mise en œuvre du projet de mise en quarantaine des produits alimentaires et non alimentaires entrants sur le marché guinéen et du projet d’estampillage des produits, pilotés respectivement par les partenaires SCALE et NEXTAN en collaboration avec l’ONCQ.

Madame la Ministre,

Je n’ai aucun doute que votre capacité managériale et votre leadership vous permettront de capitaliser les acquis et d’engager d’autres reformes pour la mise en œuvre effective de la politique du Gouvernement dans les domaines du Commerce, de l’Industrie et de la promotion du Secteur Privé.

Je reste disponible pour tout besoin, partout où cela sera nécessaire.

Tout en exhortant le personnel du MCIPME à vous accompagner et vous soutenir, je vous souhaite plein succès.

Je remercie du fond de mon cœur, mes collaborateurs pour l’acceptation de ma démarche administrative et le don de soi, sans lesquels l’on ne saurait réaliser avec satisfaction la mission qui nous a été assignée par nos plus hautes autorités.

Je ne saurais terminer, sans réitérer l’expression de ma profonde gratitude et ma reconnaissante au Chef de l’État, le Général de Corps d’Armée, Mamadi DOUMBOUYA, pour sa confiance en ma modeste personne et la chance qu’il m’a ainsi accordé pour servir notre pays.

Je prie donc que Dieu le tout miséricordieux, maître de tous les temps et de toutes les circonstances continue d’éclairer toutes nos autorités et tout le peuple de Guinée dans la conduite des destinées de notre chère nation la « République de Guinée ».

Je vous remercie ».

Créé le 17 mars 2024 06:06

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , , ,

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces