Guinée : La ministre du Commerce, Dre Diaka Sidibé à l’écoute des opérateurs économiques…

CONAKRY-La nouvelle Ministre du Commerce, de l’Industrie et des PME poursuit sa série de prises de contact avec les acteurs économiques. C’est dans ce cadre que Dre Diaka Sidibé a reçu, ce mercredi 27 mars 2024, des responsables de la chambre de commerce d’industrie et d’artisanat de Guinée ainsi que les opérateurs économiques du pays.

La délégation était conduite par Elhadj Mamadou Baldé. A la suite de leur tête à tête, la ministre et ses partenaires ont profité de l’occasion pour visiter des entrepôts de denrées de première consommation. L’objectif principal de cette tournée, selon la Ministre du Commerce, était de vérifier la disponibilité des stocks et la stabilité des prix des produits de grande consommation. Du port autonome de Conakry à Kaloum en passant par le Petit Bateau et pour finir à Matam, Dre Diaka Sidibéet sa délégation ont constaté la présence effective des denrées essentielles telles que le riz, l’huile d’arachide et le sucre.

Prenant la parole à cet effet, Elhadj Mamadou Baldé, le président de la chambre de commerce d’industrie et d’artisanat de Guinée a expliqué l’objectif de leur visite tout en réaffirmant leur engagement à accompagner la nouvelle ministre.

« La rencontre d’aujourd’hui fait suite à la nomination de notre nouvelle ministre du Commerce qui, je rappelle, avait déjà reçu le bureau de la chambre de commerce pour une prise de contact. Aujourd’hui, c’était le tour de l’ensemble de tous les opérateurs économiques, les importateurs, les industriels qui ont souhaité adresser leur bienvenue à notre nouvelle ministre au département. Suite à cette audience de prise de contact, nous avons décidé d’effectuer une visite de terrain avec Madame la Ministre, accompagnée de l’ensemble des cadres de son département pour vérifier, visiter l’existence des entrepôts des denrées de première consommation et au sujet de l’approvisionnement des marchés en Guinée. Donc, nous rassurons notre ministre, qu’elle soit à l’aise, de la disponibilité, la volonté et l’engagement de tous les opérateurs économiques pour être un acteur d’accompagnement du département afin que ce département soit l’un des meilleurs du gouvernement du général Mamadi Doumbouya. Alors, des mesures seront prises pour qu’il n’y ait pas de rupture dans nos différents marchés », a déclaré le président de la chambre de commerce, d’industrie et d’artisanat de Guinée.

De son côté, le secrétaire général du ministère du commerce de l’industrie et des PME a remercié les opérateurs économiques pour leur engagement à accompagner le département. Monsieur Mohamed Bakayoko n’a pas manqué de leur demander de respecter le protocole d’accord signé avec le ministère du commerce sur les prix des denrées alimentaires :

« Il faut d’abord remercier les opérateurs économiques. Aujourd’hui, ils font beaucoup d’opérations de commerce et nos attentes en tant que département, qu’ils puissent aussi soutenir les efforts du gouvernement. Il faut dire que l’Etat fait énormément de sacrifices au niveau du cordon douanier, il ne reste que le riz et le sucre. La valeur mercuriale qui a été fixée, je pense que l’Etat concède de manière indirecte aussi, beaucoup de subventions de manière à stabiliser les prix. C’est aussi un appel citoyen que nous faisons à l’ensemble des opérateurs, pour qu’ils respectent les engagements que nous avons au préalable signés dans un protocole d’accord, et  la promesse qu’il ont faite au Premier Ministre, disant que des efforts seront faits en particulier pour ce mois de ramadan, afin que les prix des denrées soient revus à la baisse, soit l’essentiel de ce qui était proposé sur la liste du protocole. Donc, nous attendons d’eux, d’observer ce suivi rigoureux et nous ferons de même pour pouvoir accompagner et continuer à sensibiliser l’ensemble des populations à comprendre les démarches entreprises par le gouvernement, au ministère du commerce et des PME mais aussi les sacrifices consentis par les opérateurs économiques », a-t-il indiqué.

De son côté, Hussein Daklalla du groupe CIAO a rassuré la délégation du ministère du commerce qu’il n’y aura pas de rupture : « Nous remercions le président de la République qui a veillé à ce que le panier de la ménagère soit au plus bas possible par rapport aux prix. C’est dans ce cadre nous avons reçu la ministre pour vérifier si le stock est suffisant. Comme vous avez vu sur le terrain, que ça soit le riz, l’huile, la mayonnaise, savon… il y’a un stock suffisant. D’ailleurs c’est le riz seul qui est importé, les autres sont produits localement en stock suffisant et le prix ne fait pas défaut. Il y a 40 000 tonnes de riz en stock, et à peu près 200 000 tonnes contractées avec une capacité de stockage de 130 000 tonnes. Pour l’huile, le pays a besoin de 100 000 tonnes par an et nous avons déjà la moitié stockée, c’est-à-dire 50 000 tonnes pour six mois. Nous sommes très contents de la visite de la ministre et on souhaite que cela se soit pérenne », a-t-il fait savoir.

Mamadou chérif Diallo de la société ADG Guinée, importateur de riz et de sucre en République de Guinée abonde dans le même sens : « Nous sommes très contents de la visite de Madame la Ministre et tout le staff du ministère. Nous pouvons vous rassurer Madame la Ministre, qu’il n’y aura pas de rupture. La preuve en est là, nous avons commencé le 5 mai 2023 et aujourd’hui on est à notre 4ème navire. Cela montre que nous avons la volonté d’assister le ministère et le gouvernement. Et là, nous attendons le prochain navire dans 6 semaines de 20000 tonnes », a-t-il déclaré.

Mamadou Yaya Bah 

Pour Africaguinee.com

Créé le 28 mars 2024 08:55

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,