1er mai en Guinée : Ce que le mouvement syndical compte exiger du Gouvernement…

CONAKRY-La classe ouvrière va célébrer ce lundi 1er mai 2023, la journée mondiale des travailleurs, sur fond de revendications sociales. A la mi-avril, le mouvement syndical guinéen a déposé sur la table du Gouvernement, une plateforme revendicative axée sur cinq points.


En Guinée, pour une des rares fois depuis plusieurs années, les organisations syndicales, jadis minées par un bicéphalisme, vont célébrer cette journée dans « l’unité « .

Finie la division qui a longtemps déchirée et fragilisée les différentes centrales syndicales du pays au temps d’Alpha Condé. C’est un mouvement syndical désormais unifié qui va porter la voix de toute la classe ouvrière guinéenne à l’occasion de la célébration du 1er mai 2023.  A la veille de cette journée,

Africaguinee.com a interrogé le secrétaire général de la Fédération syndicale autonome des banques, assurances et microfinances de Guinée (FESABAG).

« Ce que je peux vous dire, nous faisons la fête cette fois-ci dans l’unité. C’est le mouvement dans son entièreté qui fête. La division qui existait avant, elle est finie. Les autorités doivent comprendre que désormais le mouvement syndical est uni à jamais. Ils nous ont longtemps négligés à cause de la division. On est désormais soudés. On peut les rassurer qu’on est plus apprécié par les travailleurs et la population toute entière. Étant donné que nous sommes unis, la force syndicale revient devant la scène », a déclaré Abdoulaye Sow.

Que compte-t-il dire au Gouvernement ? Pour la journée de demain, le mouvement syndical a répertorié et consigné ses principales revendications dans un document.

« Parce que nous sommes unis, nous allons profiter de cette célébration pour réclamer aux autorités de revoir les prix des cartes d’identité et de permis de conduire à la baisse pour faciliter leur obtention par tous les travailleurs Guinéens. Aussi, nous comptons leur demander de revoir à la hausse les pensions de retraite, revoir les primes de pension au départ à la retraite (…). Tous ces éléments seront mis en exergue dans notre cahier de charges et nous allons faire en sorte que le mouvement syndical retrouve sa crédibilité », a fait croire Abdoulaye Sow, au téléphone d’un journaliste d’Africaguinee.com qui l’a joint ce dimanche 30 avril.

Siddy Koundara Diallo 
Pour Africaguinee.com 
Tel: (00224) 664 72 76 28

Créé le 1 mai 2023 01:27

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces